Al Attiyah s'accroche au fil des journées dramatiques

Nouvelles sportives

Nasser Al Attiyah et Mathieu Baumel ont remarquablement accroché à la tête du Rallye du Kazakhstan, malgré des problèmes au cinquième tour aujourd'hui, et mènent désormais Stéphane et Andrea Peterhansel à cinq minutes et 38 secondes. L'équipe mari et femme accédant à la deuxième place en tant que Jakub Przygonski et Bernhard Ten Brinke ont perdu du temps. Przygonski et son coéquipier Timo Gottschalk ont ​​perdu près d'une heure face à Peterhansel, les plaçant en troisième position tandis que Ten Brinke et Tom Colsoul – troisièmes hier soir – ont été contraints d'abandonner leur parcours jusqu'à la fin de la section.

L'avant-dernière étape du Rallye du Kazakhstan a entraîné les équipages au nord du bivouac d'Aktau sur une distance de 290,19 km. Cette journée remplie de drames a vu un certain nombre d'équipages de premier plan faire face à des problèmes. Al Attiyah a semblé à l'aise en début de journée, le Qatari a mis l'accent sur l'élargissement de son avantage avec une position plus favorable du cinquième sur la route. Cependant, un problème de capteur a montré des fluctuations de la température de l'eau, faisant passer la Toyota en mode sans échec et l'obligeant à s'arrêter deux fois, perdant environ 45 minutes. Une fois le problème résolu, le Qatari a survolé l’étape avant de s’arrêter juste avant l’arrivée pour changer une crevaison.

«Je suis heureux d’être ici», a déclaré Al Attiyah au bivouac. «Nous avons perdu du temps, mais c'est la course et nous devons accepter ce qui se passe. Après nos problèmes, j'ai en quelque sorte trouvé un autre niveau [of speed] aujourd'hui! C'était plus que d'arrache-pied et sans erreurs. "

L’équipage du Peterhansel MINI a terminé deuxième de la section et, grâce aux problèmes de ses rivaux, est passé de la quatrième à la deuxième position avec un avantage confortable sur Przygonski. «La journée s'est bien passée, mais nous avons eu une crevaison», a déclaré Stéphane. «Nous ne sommes pas assez rapides pour changer les pneus et nous avons besoin de plus d’entraînement. cela nous a pris peut-être quatre minutes, le double du temps qu'il faudrait. La navigation était correcte et nous avons essayé de suivre Yazeed [Al Rajhi] mais il était trop rapide pour nous. Andrea et moi avons besoin de plus de kilomètres ensemble pour être plus confiants, en particulier sur les sections à grande vitesse ici. C’est très différent d’Abou Dhabi [where they won] mais nous apprenons que chaque kilomètre passe. "

Przygonski et Timo Gottschalk devraient tirer profit de la perte de temps d’Al Attiyah, jusqu’à ce qu’ils rencontrent eux aussi des problèmes, comme l’a expliqué le co-pilote Gottschalk. "A environ 160 kilomètres de la section, j’ai hésité une seconde de trop pour une triple mise en garde dans les notes, nous ne pouvions pas ralentir et nous nous sommes glissés dans un grand trou et avons endommagé l’avant-train", a déclaré l’Allemand. «Nous avons réussi à sortir du trou, mais la voiture a commencé à avoir des fuites de liquide et nous avons eu du mal à démarrer. Je suis content que nous ayons atteint la fin, mais ce n’était pas une bonne étape pour nous, mais aussi pour les autres. ”

Le trio de tête dispose désormais d’un énorme avantage sur Miroslav Zapletal et Marek Sykora, qui se classent 4e, qui ont réussi à signer le troisième meilleur temps de leur Ford F-150 Evo, à la suite des problèmes rencontrés par leurs rivaux. Ils ont presque 20 minutes devant eux pour l’équipage MINI russe de Denis Krotov / Dmytro Tsyro, qui s’est également arrêté pour assister Przygonski dans la section. L’équipage kazakh d’Andrey Cherednikov / Ignat Falkov a également progressé d’une place au classement, passant à la sixième place devant Yazeed Al Rajhi.

Le pilote saoudien a ouvert la route aujourd'hui, grâce à sa victoire d'étape d'hier et était l'un des rares équipages à profiter d'une section relativement propre. Il a établi le meilleur temps de plus de quatre minutes pour passer du 10ème au 7ème. «Tout allait bien pour nous, mais la navigation était très très difficile», a déclaré le pilote Hilux Overdrive. “C'était difficile d'ouvrir [the road] aujourd'hui et difficile à voir et à trouver la route; nous nous sommes perdus au même endroit et avons dû faire deux boucles avant de trouver la bonne route. À part ça, et une crevaison, ça allait.

Reinaldo Varela et Gustavo Gugelmin conservent la huitième place de leur Can Am Maverick, les Brésiliens également en tête de la catégorie T3, devançant désormais les Espagnols Jose Luis Pena Campo et Rafael Tornabell dans le Polaris RZR 1000. Fedor Vorobyev et Kirill Shubin complètent le top 10 dans un autre T3 Can Am Maverick. Mohammed Al Meer et Alexey Kuzmich sont onzième et leader en T2 dans leur Landcruiser.

Bernhard Ten Brinke et Tom Colsoul ont été une autre journée décevante. Le couple belgo-néerlandais a été contraint d'abandonner la scène après avoir été victime d'une série de problèmes qui lui ont fait perdre son troisième rang. «Nous avons bien commencé et avons été très rapides au départ. À 30 kilomètres, nous étions juste derrière Przygonski», a déclaré Ten Brinke, quatrième sur la route derrière le pôle. «Nous avons beaucoup poussé et la première partie des dunes était bonne, mais nous avons cassé l’arbre de transmission et nous nous sommes retrouvés coincés dans le sable. Il nous a fallu 30 minutes pour bouger, puis nous avons dû changer l’arbre de transmission. Après cela, les alarmes des capteurs se sont déclenchées et nous nous sommes retrouvés coincés dans une vitesse. Nous nous sommes arrêtés à nouveau et avons effectué une réinitialisation, mais nous avons alors senti une odeur d'huile ou quelque chose du genre et nous avons décidé de nous arrêter avant que la voiture ne soit vraiment endommagée. "

La dernière étape du Rallye Kazakhstan de samedi est la plus courte et couvre 148,76 kilomètres de course avant de retourner à Aktaou pour le podium et la cérémonie de remise des prix.

Rallye du Kazakhstan – Résultats provisoires après la cinquième étape (19 h 00 locale)

1

Nasser Al Attiyah / Mathieu Baumel

Toyota Hilux Overdrive

16h 41min 02.0sec

2

Stéphane Peterhansel / Andrea Peterhansel

MINI John Cooper Works Buggy

16h 46min 40.0sec

3

Jakub Przygonski / Timo Gottschalk

MINI John Cooper Works Rally

17h 17min 47.0sec

4

Miroslav Zapletal / Marek Sykora

Ford F-150 Evo

18h 02min 54.0sec

5

Denis Krotov / Dmytro Tsyro

MINI John Cooper Works Rally

18h 20min 09.0sec

6

Andrey Cherednikov / Ignat Falkov

Ford F-150 Evo

19h 45min 29.0sec

7

Yazeed Al Rajhi / Dirk Von Zitzewitz

Toyota Hilux Overdrive

21h 27min 55.0sec

8

Reinaldo Varela / Gustavo Gugelmin

Je suis un non-conformiste

22h 28min 33.0sec

9

Jose Luis Pena Campo / Rafael Tornabell

Polaris RZR 1000

23h 59min 33.0sec

dix

Fedor Vorobyev / Kirill Shubin

Je suis un non-conformiste

24h 28min 38.0sec

Al Rajhi / Von Zitzewitz décroche la victoire d'étape

Stéphane Peterhansel / Andrea Peterhansel grimpent à la deuxième place

Przygonski / Gottschalk perdent du temps et glissent au troisième rang

Coupe du Monde de Rallyes Tout Terrain

Cross-countrySAISON 2019SportCross-Country1SportCoupe du monde de rallye tout-terrainCross-Country SEASON 2019Cross Country01Le vendredi 31 mai 2019 – 15h13Le vendredi 31 mai 2019 – 15h13

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*