ARGENT SUR GRAND SLAM DEBUT POUR ABULADZE NEWCOMER

La première journée du Grand Chelem d'Osaka a été marquée par l'introduction de Yagor ABULADZE (RUS) dans le circuit mondial de la FIJ. Lors de ses débuts en Grand Chelem, le Russe, âgé de 21 ans, s'est frayé un chemin jusqu'à la finale de la catégorie des moins de 60 kg, offrant choc après choc, alors que des combattants beaucoup plus expérimentés ont chuté. Parmi les victimes, il y avait aujourd'hui l'ancien champion du monde et médaillé d'argent olympique Yeldos SMETOV (KAZ). En finale, Abuladze a affronté le numéro un mondial NAGAYAMA Ryuju (JPN) et trois fois vainqueur de la médaille d'or du Grand Chelem. Bien qu’elle ait dû faire face à une avalanche d’attaques, à tachi comme à ne waza, Abuladze a pour la plupart résisté à la tempête, abandonnant un seul waza ari et gagnant ainsi beaucoup de respect et une médaille d’argent. Les médailles de bronze sont allées à KIM Won Jin (KOR) et OSHIMA Yuma (JPN).

Dans la catégorie des -66 kg, le concours pour la médaille d’or a probablement été le choc le plus important de la journée lorsque MARUYAMA Joshiro (JPN) a battu le champion du monde actuel et incontestablement favori ABE Hifumi (JPN). Mais ce qui est sans doute le plus impressionnant, c’est la performance d’Armen GRIGORYAN (RUS), qui a eu la difficile tâche de faire face à trois Japonais sur six. Le mérite en revient au jeune Russe qui a réussi au deuxième tour à vaincre TAGAWA Kenzo (JPN) et plus tard FUJISAKA Taroh (JPN) au concours de la médaille de bronze. La deuxième médaille de bronze est allée à YONDENPERENLEI Bashkuu (MGL).


Podium

L’entrée dans la catégorie des moins de 48 kg a été excellente, malgré le fait que de nombreux athlètes ont choisi d’attendre les prochains Masters mondiaux. En finale, le champion du monde 2017 TONAKI Funa a battu le champion du monde 2013 MUNKHBAT Urantsetseg (MGL). Les médailles de bronze ont été remportées par les champions du monde 2014 KONDO Ami (JPN) et ENDO Hiromi (JPN).

Dans la catégorie des moins de 52 kg, l’actuelle championne du monde ABE Uta (JPN) était imparable alors qu’elle écartait toute opposition pour se qualifier pour la finale. Seule la médaillée d'argent mondiale 2017, TSUNODA Natsumi (JPN) a réussi à franchir la distance avec Abe, perdant finalement trois shidos. La médaille de bronze est allée à la tête de série numéro 1, Amandine BUCHARD (FRA) et au champion du monde 2017 SHISHIME Ai (JPN).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*