BUDAPEST EN CHIFFRES

Chaque championnat du monde génère des souvenirs particuliers, des moments d’excitation et de divertissement à couper le souffle qui marquent l’événement comme unique. Mais pour ceux qui sont stimulés par les faits et les chiffres, les statistiques avancées par les plus de 660 concurrents participant à Budapest seront sans aucun doute suffisantes pour occuper n’importe quel croqueur de chiffres pendant un certain temps.

La Croatie a réussi à remporter son premier championnat du monde senior et c’était une médaille d’or. Barbara MATIC (CRO), la championne du monde junior 2013 et 2014, a tenu cette promesse antérieure en battant en finale de la catégorie des -70kg la championne du monde 2021 ONO Yoko (JPN). Il y a également eu un premier titre mondial masculin pour la Belgique lorsque Matthias CASSE (BEL) a battu Tato GRIGALASHVILI (GEO) pour remporter le titre dans la catégorie des -81kg. La récolte de médailles européennes comprenait également des premières personnelles (par opposition aux nationales) pour le nouveau venu dans la catégorie des -60 kg, Yago ABULADZE, représentant la Fédération russe de judo qui participait à ses premiers championnats du monde seniors. Anna Maria WAGNER (GER) a remporté la médaille d’or dans les -78kg de la championne du monde en titre Madeleine MALONGA (FRA) tandis que Lasha SHAVDATUASHVILI (GEO) a remporté son premier titre mondial à -73kg après avoir remporté l’or olympique à Londres en 2012 à -66kgs. Nikoloz SHERAZADISHVILI (ESP) a retrouvé le chemin de la victoire lorsqu’il a remporté son deuxième titre mondial dans la catégorie des -90kg tandis que Jorge FONSECA (POR) a déconcerté plusieurs critiques pour conserver son titre dans la catégorie des -100kg. Mais sans doute le plus impressionnant a été la cinquième médaille d’or remportée par l’irrépressible Clarisse AGBEGNENO (FRA). Ensemble, cela a totalisé huit médailles d’or pour les athlètes européens.

Pour accompagner leur récolte de médailles d’or, les athlètes européens ont remporté huit médailles d’argent et 22 médailles de bronze, 38 médailles au total. Il s’agit d’une augmentation par rapport au total de 31 médailles recueillies à Tokyo bien que le nombre de médailles d’or soit resté le même à huit. Les nations de l’UEJ représentaient 17 places au tableau des médailles, quatre de plus qu’à Tokyo en 2019. Sur les 27 fédérations nationales qui figuraient au tableau des médailles, 21 étaient européennes, ce qui représente près de 80 %.

Le président de l’UEJ, Sergey Soloveychik, a exprimé ses félicitations et ses vœux après l’événement :

Au nom de l’UEJ, je félicite sincèrement toutes les fédérations nationales européennes qui ont remporté des médailles aux championnats du monde et tous les athlètes qui ont réalisé de belles performances à Budapest. Je souhaite bonne chance à nos fédérations européennes et tout le meilleur dans leur préparation aux Jeux Olympiques du mois restant.

J’exprime également notre gratitude à M. Marius Vizer et à l’IJF ainsi qu’au Dr Toth Laszlo et à l’Association hongroise de judo pour leur chaleureuse hospitalité et leur travail professionnel dans l’organisation de ces Mondiaux. Ce fut un événement vraiment remarquable qui est entré dans l’histoire du judo.

La publication BUDAPEST EN CHIFFRES est apparue en premier sur European Judo Union.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*