CHAMP DE FORMULE E PRÊT POUR LE DUEL DU DÉSERT À DIRIYAH

Nouvelles sportives

La septième saison du Championnat du Monde ABB FIA de Formule E – et sa première en tant que Championnat du Monde – débutera en Arabie Saoudite ce week-end (26 et 27 février), avec de gros points à offrir et une bataille acharnée en perspective autour du Riyadh Street Circuit .

Non seulement le Diriyah E-Prix est l’un des deux doubles en tête du calendrier 2020/21 de la Formule E, mais dans une première pour la série monoplace tout électrique, il aura lieu après la tombée de la nuit, avec l’action autour de la Piste de 2,495 km éclairée par des lampes LED basse consommation.

Pour ajouter à l’imprévisibilité, les tests de pré-saison à Valence à la fin de l’année dernière ont vu les 24 prétendants couverts d’à peine trois quarts de seconde le dernier jour – plus proches que jamais dans l’histoire du championnat – établissant le scène pour une confrontation spectaculaire en Arabie Saoudite.

António Félix da Costa entre dans la nouvelle campagne en tant que champion en titre après avoir dominé les débats la saison dernière. L’as portugais a enregistré sa deuxième victoire en carrière en Formule E à Diriyah en 2018 et envisage une performance répétée alors qu’il vise à lancer la défense de sa couronne de pilotes de la meilleure façon possible.

Le coéquipier de DS TECHEETAH, Jean-Éric Vergne, quant à lui, a hâte de rebondir après une campagne 2019/20 troublée qui n’a pas réussi ses deux saisons victorieuses. Le Français a suivi da Costa sur la ligne d’arrivée en Arabie saoudite en 2018, et il est motivé pour renverser la situation ce week-end.

Mercedes EQ présente une gamme similaire inchangée de Stoffel Vandoorne et Nyck de Vries. Le Belge a obtenu la deuxième place du classement l’été dernier en triomphant dans la course finale à Berlin et a été deux fois podium à Diriyah, tandis que de Vries a montré des éclairs croissants de forme vers la fin de la saison dernière, sur laquelle il tient à s’appuyer. au cours des prochains mois.

En tant que pilote le plus vainqueur de l’histoire de la Formule E, ne pas atteindre la plus haute marche de la tribune a marqué une déception pour Sébastien Buemi en 2019/20, et la star suisse est déterminée à retrouver rapidement ses voies de victoire. De l’autre côté du garage Nissan e.dams, en revanche, Oliver Rowland a percé en août dernier avec sa première victoire en Formule E à Berlin, et le Britannique a fermement l’intention de célébrer davantage de champagne.

Comme Buemi, le champion 2016/17 Lucas di Grassi a subi une campagne 2019/20 frustrante – la première fois qu’il n’a pas réussi à gagner une course ou à terminer dans les trois premiers du classement général – et le Brésilien vise un retour rapide en forme. Son coéquipier Audi Sport ABT Schaeffler René Rast, quant à lui, vise à miser sur une performance positive au cours des six dernières courses de la saison dernière depuis son retour en série.

Maximilian Günther a volé le droit de se vanter d’avant-saison à Valence en décembre en signant le meilleur temps du test. L’Allemand était un double vainqueur l’an dernier et le nouveau coéquipier Jake Dennis a fait tourner les têtes avec son sang-froid et sa constance sur le circuit Ricardo Tormo. De façon inquiétante pour leurs rivaux, l’équipe BMW i Andretti Motorsport pour laquelle le duo concourt a triomphé dans deux des trois courses organisées en Arabie saoudite jusqu’à présent.

Le deuxième de ces succès a été remporté par Alexander Sims, qui passe à Mahindra Racing pour sa troisième campagne en Formule E. Là, il courra aux côtés de son compatriote Alex Lynn, qui a établi la référence lors de la deuxième journée des essais de pré-saison.

L’autre marqueur de Valence – lors de la première journée – était André Lotterer, confiant pour une nouvelle avancée de TAG Heuer Porsche lors de la deuxième campagne de l’équipe au championnat. L’Allemand est associé à son compatriote Pascal Wehrlein, de retour dans la série après avoir raté la seconde moitié de la saison dernière.

Sam Bird était sans doute le moteur le plus en vue de la saison morte, quittant Envision Virgin Racing après six ans pour rejoindre Mitch Evans chez Jaguar Racing, où il espère ajouter aux neuf victoires en Formule E qu’il a remportées à ce jour – le plus dont récent à Diriyah en 2019.

Bird est remplacé à Envision Virgin Racing par la recrue Nick Cassidy, avec Robin Frijns restant à bord dans la voiture sœur, tandis que Dragon / Penske Autosport entre dans une formation inchangée de Sérgio Sette Câmara et Nico Müller, qui ont impressionné en affichant le deuxième et troisième temps le plus rapide respectivement lors des tests de pré-saison.

ROKiT Venturi Racing dirigera Edoardo Mortara et le nouveau venu de la série Norman Nato – un autre pour afficher un fort virage de vitesse à Valence – avec NIO 333, comme Mahindra, optant pour une formation entièrement britannique d’Oliver Turvey et Tom Blomqvist et impatients pour améliorer considérablement une campagne 2019/20 sans score.

Le premier Diriyah ePrix débutera à 20h00 heure locale (17h00 GMT) le vendredi 26 février et la deuxième course suivra à la même heure le lendemain.

Championnat du monde de Formule E FIA

Formule ESaison 2021SportCircuit1SportFIA Formula E World ChampionshipCircuitSEASON 2021Formula E00Lundi 22 février 2021 – 15 h 23Lundi 22 février 2021 – 15 h 23

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*