COMMÉMORER LA VIE DE BERNARD TCHOULLOUYAN

C’est avec une grande tristesse que la communauté de judo pleure la perte de Bernard Tchoullouyan, un Français âgé de 65 ans.

Le Français à succès a laissé sa marque en judo en tant que médaillé de bronze olympique aux -78 kg aux Jeux olympiques de Moscou de 1980, ainsi que champion du monde dans la catégorie des -86 kg à Maastricht en 1981. En plus de ses grands triomphes personnels, Tchoullouyan était aussi un bon entraîneur respecté et formidable pour plusieurs champions. L’expérience du Français a changé la carrière de Lucie Decosse sur laquelle il a eu un impact considérable entre 2007 et 2012.

Decosse, qui a acquis au cours de cette période une multitude de titres mondiaux et européens ainsi que la médaille d'or olympique à Londres en 2012, nous a dit à quel point Tchoullouyan était un grand individu.

"Il était brillant techniquement, il m'a aidé à améliorer mes compétences en judo et à élargir considérablement mes compétences."

Décrit comme un homme discret, il a eu un effet calmant sur ceux qui ont eu la chance d'être encadrés par lui. C'était un changement radical de style de vie pour Decosse alors qu'elle s'entraînait à l'INSEP (Institut national du sport), habituée à une pression beaucoup plus forte et à un régime plus intense, elle a modifié son programme de sorte qu’elle soit avec Tchoullouyan quatre jours par semaine. Decosse pense qu'il était très bon pour elle, non seulement sur le plan professionnel mais aussi sur le plan personnel. Il a appris l'humilité en modifiant sa formation et en faisant partie d'un petit club.

En tant qu’entraîneur, ses compétences en mentorat et ses leçons seront transmises par le biais de Lucie aux générations futures et aux champions, commémorant sa présence dans la communauté du judo.

Le président de l'Union européenne de judo, Sergey Soloveychik, a exprimé ses regrets:

"Au nom de tous, je tiens à exprimer nos sincères condoléances à la Fédération française de judo et à la famille de M. Tchoullouyan. Il restera dans nos mémoires comme un judoka prestigieux, un champion et une grande personnalité, que nous sommes très fier de. "

Nous offrons nos condoléances à ce moment-là, conformément aux souvenirs de ses amis et de sa famille, et fêtons sa vie en France, demain vendredi 11 janvier.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*