Comment faire de la planche à voile?

sportif sur une planche à voile

Voici quelques bases pour apprendre le windsurf ou planche à voile.

Sécurité

La planche à voile est un sport qui se pratique dans un environnement potentiellement hostile. Cela signifie qu’avant de toucher l’eau, il est important que nous prenions le temps de nous assurer que nous retournerons à terre. Il y a beaucoup d’articles détaillés sur la sécurité et j’en écrirai un moi-même sous peu. Pour l’instant, gardez à l’esprit ces éléments de la liste de contrôle :

  • Vérifiez votre équipement de planche à voile pour vous assurer qu’il n’est pas défectueux et qu’il ne se brise pas sur l’eau.
  • Évitez de faire de la planche à voile par vent de terre (si vous le faites, restez près du rivage, si possible là où vous pouvez encore vous tenir debout).
  • N’allez pas faire de la planche à voile seul. S’il y en a d’autres sur l’eau, ils peuvent obtenir de l’aide au besoin.
  • Portez des vêtements qui vous tiendront au chaud (comme un lycra surf) si vous avez besoin de nager pendant au moins une heure.

Comment faire de la planche à voile?

Passons maintenant à l’apprentissage de la planche à voile :

Avant de commencer, nous devons d’abord déterminer la direction du vent et ajuster la planche et la position de la voile en conséquence. La planche et la voile seront mises en position T. Cela signifie que la planche sera placée à 90º par rapport au vent, et la voile à 90º par rapport à la planche dirigée vers le vent arrière.

Comment faire du Windsurf – Position T

Maintenant, avec un pied de chaque côté du pied de mât, nous saisissons le hale-bas et nous nous assurons de commencer à tirer la voile vers le haut. Pourquoi le dos droit ? La voile peut être de 2,5 à 6m2, peut-être même plus grande. Toute cette surface est remplie d’eau, ce qui la rend très lourde. Essayer de soulever ceci par notre dos au lieu des jambes peut et blessera votre dos. Presser avec les jambes est une façon simple d’éviter de tirer un muscle ou de causer d’autres dommages sérieux au dos. Ce facteur est généralement quelque chose que nous oublions rapidement, surtout quand nous sommes fatigués. Essayez de ne pas oublier ! La façon la plus facile de tirer la voile est de se tenir droit et de tourner les épaules et de remonter la ligne de remontée avec les mains jusqu’à ce que le mât soit à notre portée avec le prochain tour d’épaule.

Comment faire de la planche à voile – dos droit

Nous tirons la voile jusqu’au point où la voile ne fait que toucher l’eau. Tant que la voile reste en contact avec l’eau, elle a une certaine résistance et nous donne quelque chose à quoi nous accrocher. Ceci est particulièrement utile si nous sommes dans un endroit avec des vagues qui vont nous déséquilibrer. C’est notre position de base. Ici, nous allons contrôler la position du conseil d’administration, en nous assurant de maintenir la position T. L’étape suivante est une séquence d’étapes. Mémorisez ces trois mots comme un mantra pour ce moment : Mât. Pieds. Boom.

Mât. En un tour d’épaule, nous saisissons le mât avec la main avant juste en dessous de la bôme (s’il est plus confortable de saisir au-dessus de la bôme, votre bôme est probablement trop haute). Il est important à ce stade de s’assurer que la voile nous parvient et non l’inverse. Si nous nous penchons en avant, notre centre de gravité n’est plus au-dessus du centre de la planche et la voile nous tirera vers l’avant et vers le bas. Plus tard, au fur et à mesure que nous nous améliorons, la main n’ira pas au mât mais directement à la bôme.

Pieds. Dès que nous avons le mât dans la main avant, nos pieds doivent se déplacer vers l’arrière de la planche. Laisser le pied avant devant le mât fait deux choses. Tout d’abord, cela vous empêche de revenir aussi loin en arrière avec votre poids que nécessaire. Deuxièmement, il ouvre la possibilité de tomber dans l’eau, votre pied encore sur la planche et le mât s’écrasant sur votre tibia. Ça a l’air douloureux, en effet. Je n’ai pas encore vu ce qui s’est passé, mais on me l’a dit et je vois une possibilité réaliste que cela se produise.

Bôme. Une fois que nous sommes derrière le pied de mât, nous n’avons plus qu’à saisir la bôme avec notre main arrière. Je recommande toujours de commencer avec seulement deux doigts pour le tirer vers vous car ce que j’ai vu à maintes reprises, c’est que tout va bien jusqu’à ce que l’on ferme la voile trop vite et que la soudaine traction du vent nous envoie vers l’avant. Fermez la voile doucement et commencez à vous habituer à la puissance qui augmente et diminue au fur et à mesure que nous fermons et ouvrons la voile. Comme nous devenons plus familiers avec les effets de tirer et de lâcher prise, nous pouvons le faire de façon plus agressive, mais d’abord, il est préférable d’aller doucement sur la main arrière.

Pourquoi ne pas bouger les pieds après avoir saisi la perche ? Principalement parce qu’une fois que nous avons attrapé le boom, nous ne pourrons plus bouger nos pieds. Au moins au début. Il y a deux raisons à cela : D’une part, une fois que nous aurons la puissance dans la voile, vous serez constamment sur le point de tomber en avant, en utilisant beaucoup de résistance dans les orteils. C’est parce que le point de pivot (ou centre de rotation) est le pied de mât que nous allons avoir entre nos pieds. D’autre part, nous allons nous concentrer sur le contrôle de la puissance de la voile et il ne nous restera pas vraiment d’espace de concentration pour nous concentrer sur les pieds.

Les positions de navigation

Passons maintenant à la position de navigation: Il y a trois choses principales sur lesquelles nous voulons nous concentrer lorsque nous pratiquons la planche à voile. Cela restera vrai tout au long de notre vie de windsurfing, quel que soit notre niveau.

Bras avant droit. C’est la plus importante des trois et peut être considérée comme la règle d’or de la planche à voile. Beaucoup d’énergie peut être économisée, et beaucoup de progrès peuvent être accélérés si nous suivons cette règle. J’expliquerai dans un prochain article pourquoi il est si important de garder le bras droit. Pour l’instant, fais-moi confiance et ne l’oublie pas.

Poids sur le pied arrière. Avec des vents faibles, celui-ci n’est pas crucial, mais au fur et à mesure que le vent se renforce et que nous naviguons sur n’importe quelle route mais au près, garder le poids sur le pied arrière devient de plus en plus important. Je l’expliquerai également dans un prochain billet.

Garder votre corps droit. Je vois celui-ci très souvent. Même les gens qui naviguent depuis des siècles utilisent cette « position de singe ». Ce doit être la position de navigation la plus inefficace et la moins esthétique. J’insiste pour que vous gardiez celui-ci à l’esprit : votre cheville avant, votre genou, vos hanches et vos épaules devraient être en une seule ligne. Cela vous aide à garder votre poids sur le pied arrière et vous force à utiliser votre poids corporel pour contrer la traction de la voile. Plus d’informations sur la position correcte du corps en navigation.

J’ajouterais à cela que nous voulons essayer de tenir le mât pour qu’il soit parfaitement vertical et que nos hanches soient orientées dans la direction dans laquelle nous nous déplaçons. Ces deux-là sont importants mais les trois premiers doivent être corrigés en premier car nous ne voulons pas qu’ils deviennent une mauvaise habitude. Une dernière chose : regardez en avant ! Tout comme lorsque nous conduisons, faisons du vélo, du patin, du ski ou quoi que ce soit, nous devons voir où nous allons pour éviter les collisions avec les autres et les obstacles 😉

Comment faire de la planche à voile – Position du corps

Récapitulez les notes importantes :

  • Dos droit en tirant la voile vers le haut.
  • La voile doit venir à vous, et non l’inverse.
  • L’ordre : Mât. Pieds. Bôme.
  • Règle d’or : Bras avant droit.
  • Poids sur le pied arrière.
  • Gardez votre corps droit.
  • Regarder vers l’avant

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*