CONFÉRENCE DE PRESSE DU DIMANCHE F1 – 2019 ABU DHABI DU GRAND PRIX

Nouvelles sportives

PILOTES

1 – Lewis HAMILTON (Mercedes)
2 – Max VERSTAPPEN (Red Bull Racing)
3 – Charles LECLERC (Ferrari)

ENTREVUES SUR LA PISTE
(Dirigé par David Coulthard)

Q: Lewis Hamilton, félicitations, votre 11th victoire de la saison et qui ressemblait à l’un de vos plus dominants. Tu dois être très fier?
Lewis Hamilton: Honnêtement, je suis fier, mais je suis très reconnaissant à cette incroyable équipe. À tous les membres de Mercedes, qui ont continué à faire pression cette année… qui auraient pensé que nous aurions cette force dans la course à la fin de l'année et que même si nous avions remporté les championnats, nous voulions vraiment garder la tête basse et essayez de voir si nous pouvions apprendre et si nous pouvions prolonger et si nous pouvions extraire plus de cette belle voiture qu'ils ont travaillée [on]. C’est une œuvre d’art. Et je suis aussi très reconnaissant à l’équipe LH. Je voyage dans le monde entier dans 21 pays différents, probablement même davantage, et je peux voir des gens qui m'inspirent continuellement et m'envoient des messages et me soulèvent. Je souhaite donc adresser un grand merci à tous ceux qui sont ici, à tous ceux qui sont rentrés chez eux. Merci d'avoir regardé, merci pour votre soutien. Je me sens si heureux avec aujourd'hui, mec.

Q: C’est maintenant une excellente saison et je sais que vous en êtes à ce moment-là, mais vous avez sur le podium deux jeunes gars, deux jeunes chargeurs. Ils ont organisé de grandes courses cette année, mais c’est un excellent moyen de terminer la saison avec une victoire aussi dominante. Ces gars ont encore beaucoup de travail à faire?
LH: Ces gars-là, beaucoup de jeunes arrivent. Si vous regardez la grille, par exemple, du deuxième au septième ou au huitième rang étaient de super jeunes enfants, alors je suis vraiment fier d’être dans une période de temps où de très bons jeunes se succèdent. Ces gars-là ont fait un travail phénoménal et je suis vraiment privilégié d'être dans la période où ils sont ici et j'espère pouvoir participer à des batailles plus intenses avec nous à l'avenir, alors j'espère que cela se rapprochera pour nous ensuite an.

Q: Juste avant que je passe à autre chose, qu'avez-vous prévu pour l'hiver?
LH: Oh, juste du temps en famille, mec.

Q: Profitez de votre temps en famille. Max Verstappen, la saison a été plutôt bonne pour vous – trois victoires, troisième du Championnat des pilotes. Aujourd'hui, c'était le meilleur que vous puissiez espérer. Vous avez eu quelques problèmes, mais n'est-ce pas? Nous vous avons entendu à la radio. vous deviez gérer certains problèmes.
Max VERSTAPPEN: Oui, quelques petites choses. Au bout du compte, cela n’aurait pas fait de différence en termes de position. Oui, nous avons dû faire une stratégie différente de celle de Ferrari, bien sûr, ils se sont dressés assez tôt et nous avons été longs, car ils nous ont dépassés dès le premier tour. Après cela, notre rythme était plutôt correct, juste Mercedes et Lewis aujourd'hui, ils étaient juste un peu trop rapides. Dans l’ensemble, je pense que la saison a été positive et bien sûr, être P3 au championnat est une belle fin.

Q: Lewis a dit qu'il passerait du temps en famille en hiver, mais je suppose que vous avez votre objectif pour le championnat du monde. Vous serez donc à l'usine, vous serez sur le simulateur, vous travaillerez dur?
MV: Je pense que nous travaillons tous très fort, mais c’est aussi bien de prendre du temps, d’être en famille et avec ses amis, de se recharger complètement pour l’année prochaine et de revenir plus forts.

Q: Félicitations. Charles et Lewis partagent des notes ici. De quoi parlez-vous? Ils ont joué la course?
Charles LECLERC: Oui, globalement à quelle vitesse il a été pendant la course. Avec le difficile, je pense qu’il a fait un 39.2, alors oui, je lui disais juste des félicitations.

Q: Maintenant, troisième place; c’est un autre podium. Ce fut une excellente année, la première année pour vous chez Ferrari. Je sais que vous voulez tous gagner, mais vous devez être satisfait. Tu es le premier coéquipier à avoir terminé devant Sebastian au championnat du monde à son époque chez Ferrari, donc c’est très positif pour toi.
CL: Oui, je suis extrêmement à propos de cette année. J'ai appris énormément grâce à Seb. Ouais, ça a été une bonne année. Pour moi la réalisation d'un rêve depuis l'enfance. J’ai toujours rêvé d’être en Formule 1 mais surtout avec Ferrari. Faire partie de cette équipe est incroyable, et c’est maintenant à moi de travailler, de s’améliorer et, espérons-le, de leur donner le succès qu’ils méritent.

CONFÉRENCE DE PRESSE

Q: Lewis, beaucoup de félicitations, une victoire aussi convaincante que nous l’avons vue de votre part.th course aussi?
LH: Bon Dieu! C’est beaucoup de courses.
MV: Vous n’avez pas fêté ça – 250? Pas de tableau des stands? Deux cent cinquante grands prix, ils ne l’ont pas célébré pour vous? Vous vous en fichez.
LH: Non!
MV: Trois cents? Trois cinquante?
LH: Non, je ne veux pas rappeler l’âge! Non, quelle année incroyable cela a été. Quel étonnement incroyable cela a été avec cette équipe. Oui, après avoir remporté les championnats Constructeurs et Pilotes, je pense que c’était très important pour nous en tant qu’équipe de continuer à pousser. Vous savez, nous n’avions pas tout à fait du paquet parfait dans son ensemble. Nous essayions donc simplement de repousser les limites et de repousser les limites et ouais, je pense que c'est le moyen idéal pour terminer la saison du bon pied. Je pense que ce fut un bon week-end dans le sens où il y avait une Ferrari, une Red Bull et une Mercedes dans les trois premières places, évidemment dans l'ordre d'arrivée mais aussi sur la grille, puis beaucoup de jeunes pilotes derrière moi, ce qui me rend se sentir jeune, ce qui est génial. Je suis vraiment juste reconnaissant à mon équipe qui a continué à pousser tout au long de l’année et qui n’a jamais perdu de vue l’objectif. Nous avons tous eu un objectif commun et nous nous sommes inspirés pour continuer à pousser et à rechercher la perfection. Donc, incroyablement reconnaissant à tout le monde et j'espère que tout le monde chez Mercedes et nos partenaires. Je suis sûr qu’ils sont plutôt contents.

Q: Avez-vous été surpris par votre domination aujourd'hui, car vous aviez 13 secondes d'avance sur Max après 20 tours?
LH: Ouais, je ne m'attendais vraiment pas à avoir un avantage aussi rapide sur le rythme. Notre vitesse de course à long était assez bonne et on m'a dit que nous pouvions avoir un dixième ou deux devant, mais nous avions alors un avantage un peu plus important à cet égard. Et une fois que je suis sorti dans l’espace libre, j’ai été capable de bien gérer mon rythme lors de ce premier relais et de gérer les pneus. Je devais simplement aller aussi longtemps que Max le faisait. Ensuite, nous avons eu la prochaine paire de pneus et pour cette piste, le pneu était bon. Les pneus durs résistent assez bien à l’abrasion et autres. Cela fait un très long chemin. Je pense que cela peut faire toute la course. Je pensais que vers la fin de la course, je me disais: «Je veux en avoir… Je dois pousser et voir si je peux extraire plus de performances de la voiture». Je souhaite que nous avons eu quelques batailles. J'ai vu à la télé que vous vous battiez…
MV: Vous auriez pu ralentir!
LH: Vous êtes trop rapides en ligne droite.
MV: Donne-lui juste une chance.
LH: Je suis sûr que nous allons faire de belles courses. Nous avons eu d'excellentes courses cette année, Max et moi. Je les félicite donc de continuer à progresser et je suis ravi de faire partie de ces gars et de me battre avec eux l'année prochaine.

Q: Max, votre deuxième podium consécutif ici à Abou Dhabi et votre neuvième podium de la saison. Vous n’avez pas semblé être satisfaite de la voiture après votre arrêt au stand. Pouvez-vous nous parler des problèmes?
MV: Oui, je viens d'avoir quelques trous de couple sur la manette des gaz. Il y avait des retards et des problèmes, donc ce n’était pas génial, et nous ne pouvions pas le réparer, alors nous avons contourné le problème. Au bout du compte, cela n’aurait pas eu d’effet sur le résultat.

Q: Qu'est-ce qu'un trou de couple signifie? Dans les temps anciens, aurions-nous parlé d'un raté?
MV: Non, juste quand je mets les gaz, ça ne fait pas ce que je veux.

Q: Cela vous a-t-il coûté du temps?
MV: Cela m'a coûté du temps au tour – mais comme je l'ai dit, cela ne m'aurait pas donné la victoire aujourd'hui.

Q: A part ça, la course était bien?
MV: Ouais, la course était bien. Un peu dommage pour le premier tour, mais ensuite je pense que nous avons eu un bon premier relais, aller long et oui, je pense qu'une fois que nous avons ensuite mis les pneus durs, le rythme était correct. Je pouvais avoir Charles et ensuite je pouvais faire ma propre course. Je veux dire, Lewis était trop rapide, alors je me concentrais uniquement sur ma propre course et mon chrono.

Q: Et vous avez signé la troisième place du championnat aujourd’hui. Comment allez-vous réfléchir à 2019?
MV: Ouais, plutôt bien. Peu de victoires, des bâtons, c’est bien. Je pense que nous avons pas mal amélioré tout au long de la saison. Aussi, du côté de Honda. Bien sûr, très heureux de cela. Maintenant, il ne nous reste plus qu'à garder cet élan pendant la trêve hivernale et à essayer d'améliorer encore la voiture, avec le moteur et d'être là dès la première course, pas depuis le milieu de la saison ou vers la fin. Mais nous le savons et nous y travaillons.

Q: Charles, c'était assez serré avec Valtteri dans ces derniers tours. A quel point étiez-vous inquiet?
CL: Eh bien, Valtteri a été très rapide vers la fin de la course, alors oui, j'étais un peu inquiet à un moment donné quand il a commencé à attraper et que je commençais à lutter un peu – mais ensuite, dans les quatre ou cinq derniers tours, je pense qu’il est revenu un peu plus lentement: je pense qu’il a également ralenti, alors j’étais un peu plus optimiste et puis j’avais un peu de circulation, donc c’était très proche vers la fin. Mais oui, c'était une course un peu étrange car lors du premier relais, j'étais très optimiste, j'étais derrière Lewis. OK, nous n’étions pas aussi rapides que Lewis mais je pensais toujours que le rythme était là – mais ensuite nous avons essayé de faire le stand assez tôt pour essayer de les forcer à s’arrêter plus tôt mais oui, alors j’ai bien compris que je verrais Lewis à la fin du mois. la course parce que nous n'étions pas assez rapides et que nous ne leur avons jamais mis au défi. Ouais, c’est comme ça. Nous n’étions pas assez rapides, mais dans l’ensemble, je pense qu’au cours de la saison, la situation a été plus ou moins identique lors des qualifications, nous parvenons plus ou moins à y être, mais dans la course, nous semblons nous battre. Nous devons donc y travailler pour 2020.

Q: Vous essayiez donc de forcer Mercedes à faire un autre arrêt au stand. Combien de temps au début de la course – si effectivement vous l'avez fait – regrettiez-vous cette stratégie à deux arrêts?
CL: Je n'étais pas. Parce que c’était assez clair pour moi que pour obtenir cette troisième place, si je le voulais, c’était une question de victoire, car Max était encore dans la course, nous devions donc faire quelque chose. Je ne voulais pas rester là et c’est tout. Donc, j'ai juste essayé mais pour être honnête avec peu d'espoir mais oui, au moins nous avons essayé.

Q: Et Charles, dernières pensées. Etes-vous inquiet de la différence de carburant découverte par la FIA avant la course?
CL: Pour être honnête, je n’ai aucune idée et aucun détail de ce qui se passe pour le moment. Donc voilà. Je parlerai à l’équipe pour mieux comprendre cela.

QUESTIONS DU SOL

Q: (Jake Boxall-Legge – Autosport) Question pour Max. Au cours de l’année, nous vous avons entendu dire que vous aviez un peu de sensibilité au décalage avec la voiture. Il ne répond pas toujours aux entrées de votre manette. Le problème d’aujourd’hui est-il lié à cela – et comment vous en êtes-vous senti dans la voiture?
MV: La plupart du temps, cela s’affine. Aujourd'hui, je ne sais pas encore ce qui s'est passé exactement, car ils ne voulaient pas me dire à la radio, ils ont juste dit qu'ils ne pouvaient rien faire de leur côté, alors peu importe ce que c'est, donc je vais devoir le découvrir.

Q: (Giovanni Messi – NewsF1.it) Max, pensez-vous que Red Bull est maintenant devant Ferrari et prêt à rattraper Mercedes l'année prochaine pour un titre de champion du monde? Et pour Charles, je voudrais demander votre avis sur la stratégie aujourd’hui: pourquoi vous êtes-vous arrêté si tôt dans les premiers tours?
MV: Je pense que c’est assez proche. Cela dépend un peu de la configuration de la piste, mais je pense que de notre côté, tout au long de la saison, nous avons apporté de bonnes améliorations pour pouvoir aller un peu plus loin et gagner quelques courses. Pourtant, pour l’année prochaine, beaucoup de travail à faire bien sûr, pour rattraper Mercedes. À la fin de la journée, ils étaient l’équipe dominante de l’année, ou du moins la plus constante. Oui, nous allons bien sûr tout essayer pour réduire cet écart, mais bien sûr, ce ne sera pas facile.
CL: Non, à la fin, comme je l'ai dit, pour être troisième du championnat, nous devions gagner la course, étant donné que Max était dans la course et nous avons tout donné pour cela et oui, je ne voulais tout simplement pas rester là-bas. deuxième place et suivre la stratégie des autres parce que cela n’avait aucun sens, alors nous sommes allés tenter le coup, cela n’a pas porté ses fruits, mais c’est correct.

Q: (Christian Menath – motorsportmagazin.com) Lewis, hier tu as dit que tu devais te recentrer un peu après vendredi. Vous étiez un peu en retard sur Valtteri, je ne sais pas si c’est à cause du moteur, il avait un moteur neuf, mais pouvez-vous expliquer comment vous vous recentrez? Est-ce que c'est quelque chose dans la conduite où vous regardez complètement différemment ou est-ce plus personnel?
LH: C'est vraiment juste à propos de… je ne sais pas, vendredi, j'ai juste eu un peu de… je suppose, c'était peut-être un peu erratique, juste le solde de… parfois vous conduisez trop, vous conduisez moins, mais ne vous sentez pas à l'aise l'équilibre de la voiture et ne réagissant pas, il n'y avait pas de synergie entre moi et la voiture. Mais je dirais plus alors peut-être de mon côté personnel afin que je ne sache pas, il s’agit simplement de prendre du recul, de prendre une pause et de réorienter votre attention, de réaliser ce que vous devez faire. Comme je le disais, contrôlez votre coeur et revenez le lendemain, il n’y avait rien d’irréatique, de calme, de calme, alors j’avais ma propre façon de le faire naturellement, mais je pense que c’est juste l’expérience acquise au fil des ans. certains jours, les émotions sont exacerbées et d'autres jours, elles sont plus douces et ce n'était que l'un de ces jours.

Q: (Lawrence Edmonson – ESPN) Lewis, je ne sais pas si vous êtes au courant, mais on a beaucoup parlé ce week-end de votre éventuelle présence sur Ferrari en 2021. Je pourrais aussi poser une question directe: est-ce un considération et avez-vous rencontré le président de Ferrari, John Elkann?
LH: Bien sûr, tout ce qui se passe derrière des portes closes est évidemment toujours privé avec qui que ce soit avec qui vous vous retrouvez assis, mais je pense que pendant de très nombreuses années, je ne me suis jamais assis pour envisager d'autres options, parce que nous étions sur une… en continuant tout droit sur le chemin que nous avons emprunté et sur le chemin parcouru et pour être honnête, je pense toujours que nous sommes sur ce chemin et je pense qu'il y a très peu de choses qui vont le changer, mais Je pense qu'il n'y a pas de mal à… Je sais que Toto examine également ses options en ce qui concerne son avenir et lui seul saura quelle est la meilleure chose à faire pour lui et sa famille. J'attends donc de voir ce qu'il fait avec ça. J'aime ce que je suis, ce n'est donc pas une décision rapide, mais je pense que ce n'est que sage et intelligent que de penser à ce que je veux … si c'est la dernière période ou l'étape de ma carrière. En fait, je veux continuer à gagner, alors je pense que c’est… Je veux continuer à pouvoir me battre aussi avec ces gars-là. Je ne peux pas vraiment vous dire ce qui va encore se passer.

Q: Charles, puis-je vous en faire part également? Si vous portez encore du rouge en 2021, souhaiteriez-vous accueillir Lewis en tant que coéquipier?
CL: Oui bien sur. À la fin, nous sommes en Formule Un et nous voulons nous battre contre les meilleurs. J’ai eu une grande opportunité cette année d’avoir Seb à côté de moi qui est quatre fois champion du monde et j’ai beaucoup appris de lui et vous pouvez toujours apprendre de ce type de champion alors oui, bien sûr.

Prend fin

Championnat du monde FIA ​​de Formule 1

Grand Prix F1 d'Abu DhabiSAISON 2019SportCircuit1SportFIA Championnat du Monde Formule 1CircuitSaison 2019F1Abu Dhabi Grand Prix01Dimanche 1er décembre 2019 – 19h23Dimanche 1er décembre 2019 – 19h23

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*