DES CHALLENGERS SE RASSEMBLENT POUR COMBATTRE LE NUMÉRO UN MONDIAL HASHIMOTO

Il y a des événements qui font ressortir le meilleur des athlètes. Ils parviennent à obtenir le bon timing et à performer au sommet de leurs capacités. Mais parmi les huit meilleures têtes de série de la catégorie des -73 kg, un seul athlète peut se vanter d’une médaille aux championnats du monde, et c’est l’or qui appartient à la tête de série numéro un HASHIMOTO Soichi (JPN). Il revient à Budapest, lieu de son plus grand triomphe (à ce jour), alors qu’en 2017, il était à son meilleur destructeur. Cette fois, au-delà du titre, il cherchera à prouver au monde qu’il est vraiment le meilleur, bien qu’il ait dû jouer le vice-champion d’ONO Shohei (JPN), que les Japonais ont préféré pour la sélection pour les Jeux olympiques de Tokyo. . Deux des huit meilleurs athlètes de série ont profité de cette autre expérience de compétition convoitée, les Jeux olympiques, avec des résultats très différents. La championne olympique 2012 Lasha SHAVDATUASHVILI (GEO) tentera à nouveau de remporter une médaille aux championnats du monde (le Géorgien est tête de série huit) tandis que la tête de série numéro deux TSEND-OCHIR Tsogbaatar (MGL), qui a quitté les Jeux olympiques de Rio les mains vides, espère s’améliorer sur son 5e termineront aux championnats du monde de Bakou en 2018. Akil GJAKOVA (KOS), Tommy MACIAS (SWE) et Bilal CILOGLU (TUR) porteront les espoirs des Européens tandis que le favori local UNGVARI Miklos (HUN) fera un 13e apparition aux championnats du monde. Il y a plus qu’assez d’athlètes non classés pour causer des bouleversements, notamment Nugzari TATALASHVILI (GEO), Hidayat HEYDAROV (AZE), Denis IARTCEV (RUS) et Ferdinand KARAPETIAN (ARM).

TOP DEUX CONCENTRÉ SUR PLUS QU’UN TITRE MONDIAL

Il semble hautement improbable que la finale de la catégorie des -57 kg ne mettra pas en vedette au moins un Canadien. La tête de série numéro un et actuelle championne du monde Christa DEGUCHI (CAN) semble prête à affronter sa coéquipière numéro deux, Jessica KLIMKAIT (CAN), pour une médaille d’une certaine couleur. Si tel est le cas, les chances sont malheureusement pour Klimkait fermement contre elle avec une fiche de 0-6 contre Deguchi. On pourrait dire que la route vers le haut du podium passe par le Canada, pour qui que ce soit qui montera sur le podium devra dépasser celui de Deguchi ou Klimkait, peut-être les deux. Cette tâche monumentale attend (entre autres) la troisième tête de série Nora GJAKOVA (KOS) qui est à la recherche d’une première médaille aux championnats du monde. La situation pour Telma MONTEIRO (POR) est assez différente.

Telma Monteiro (POR) pourrait remporter la 6e médaille mondiale.

L’héroïne portugaise peut se vanter de remporter cinq médailles aux championnats du monde au cours de son illustre carrière, et il y en aura peut-être d’autres à venir. Pour KARAKAS Hedvig (HUN), ces championnats seront probablement l’occasion de signer devant son public. La sixième tête de série mondiale adore une autre médaille aux championnats du monde pour accompagner la médaille de bronze qu’elle a remportée à Rotterdam en 2009. Theresa STOLL (GER) est la septième tête de série et constitue le dernier des challengers européens, tandis que TAMAOKI Momo (JPN) obtient son premier tir à un championnat du monde senior et est tête de série numéro quatre. La tête de série numéro huit est le champion du monde 2015 DORJSUREN Sumiya (MGL). Loin des meilleures graines, cherchez Julia KOWALCZYK (POL) et Eteri LIPARTELIANI (GEO).

Le message CHALLENGERS GATHERING FOR BATTLE WITH WORLD NUMBER ONE HASHIMOTO est apparu en premier sur European Judo Union.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*