EDRC – 2018 Santa Pod Raceway en préparation pour la grande finale du Championnat d'Europe FIA ​​de Drag Drag

Nouvelles sportives

Dans trois catégories, au moins deux pilotes peuvent encore prétendre au titre, donc la sixième et dernière course de la saison est une victoire. En tête du peloton, Anita Mäkelä a prolongé son avance sur Antti Horto grâce à une victoire à Tierp Arena. Dans le Pro Stock, Bengt Ljungdahl est le leader, mais Stefan Ernryd est à distance de frappe. Jimmy Ålund est le champion FIA European Pro Modified 2018 après que le Suédois a évincé Michael Gullqvist de la première position avec une deuxième place à Tierp et que le champion 2017 a décidé de retirer son entrée de la finale Euro. Au Top Methanol, Timo et Dennis Habermann ne sont séparés que de 15 points. La course au titre pourrait donc être décidée lors du dernier tour de l’année.

Après cinq courses dans quatre pays différents, le Championnat d'Europe FIA ​​de Drag Drag est de retour à Santa Pod Raceway pour la finale de la saison. En Allemagne et en Suède, les équipes disputeront leur troisième course en quatre semaines. Après les courses de record à Tierp Arena et une excellente et passionnante saison, les attentes sont élevées pour les finales européennes. Dans Top Fuel, il y aura un nouveau champion couronné, mais dans les autres catégories, les champions en titre ont encore une bonne chance de conserver leur titre.

Une course finlandaise

Avec une victoire à Tierp Arena, sa deuxième victoire de la saison, Anita Mäkelä a étendu son avance sur Antti Horto à 84 points. En course, tout peut arriver, mais il est très improbable que la championne européenne du meilleur carburant FIA 2016 n’ajoute pas un autre titre à son impressionnante liste d’honneurs. Liam Jones est le numéro trois du championnat. Avec sa première victoire en FIA Top Fuel à Hockenheim, le pilote britannique RF Motorsport a réduit l'écart avec Horto à trois points, mais après un mauvais week-end en Suède, Jones entre dans sa course à domicile avec un déficit de 52 points. Timo Lehtimäki est le numéro quatre du championnat, mais le vainqueur de sa course à domicile en Finlande ne sera pas à Santa Pod et perdra définitivement certaines positions. Duncan Micallef est toujours le champion en titre, mais le pilote maltais a été en proie à la malchance cette saison et est seulement en cinquième position. Il en va de même pour le numéro trois de l’année dernière, Mikael Kågered. À l'heure actuelle, le multiple champion saute la dernière course de la saison et ne défend pas sa sixième place au classement du championnat.

Stig Neergaard a un programme limité en 2018, mais est de retour à Santa Pod Raceway. Le Danois a remporté la première manche du championnat en mai sur le même circuit et est toujours une force avec laquelle il faut compter. Neergaard peut faire un choix entre deux voitures, le Top Fueler fiable que Dane a fait la saison dernière ou la nouvelle ex Brittany Force, qu’il a fait ses débuts à Hockenheim. Il est fort probable que Neergaard utilisera le nouveau pour faire des essais pour un assaut complet du championnat l’année prochaine.

Une bonne combinaison est bien sûr la présence de père et fille Urs et Jndia Erbacher. Les deux favoris des fans ont eu une course bien remplie, mais aussi loin de la course de Hockenheim, et ils vont certainement tout faire pour rebondir avec un bon résultat à Santa Pod.

Un Habermann en haut du méthanol

Une chose est sûre, une fois encore, un Habermann sera le champion du Top Methanol cette saison. Timo Habermann a remporté trois courses et semblait être en passe de conserver son titre 2017. Mais après une sortie de première ronde la semaine dernière à Tierp, et une deuxième victoire de la saison pour Dennis Habermann, les deux frères sont séparés par 15 points, moins que les points pour une victoire au tour. Comme Timo et Dennis se sont affrontés en finale trois fois cette année, ne soyez pas surpris de voir le titre décrocher lors de la dernière manche de la saison, la finale des finales européennes.

Sandro Bellio est le numéro trois du championnat, mais avec un déficit de 124 points contre Dennis Habermann, la deuxième place est hors de portée. Le pilote belge fera tout ce qui est en son pouvoir pour terminer la saison en beauté, avec une victoire, surtout après la malchance dans la finale de Tierp où Bellio a frappé le mur. Jonny Lagg est le numéro quatre du championnat. Le Suédois remet son record personnel à presque chaque course cette saison et peut maintenant égaler les temps écoulés des frères Habermann. Lagg peut également intervenir dans la lutte entre Timo et Dennis Habermann.

Jürgen Nagel a sauté les rondes scandinaves du championnat, mais est de retour à Santa Pod. Le coureur allemand est toujours une force avec laquelle il faut compter, car il peut surprendre avec de grands temps écoulés.

Bengt Ljungdahl ou Stefan Ernryd

Après un début de saison difficile, Bengt Ljungdahl a rebondi lors des trois dernières courses pour réduire l'écart, prendre la tête et même créer 38 points d'avance sur Stefan Ernryd. Le champion en titre n’a pas encore remporté de course cette saison. Avec ses deuxièmes positions et ses demi-finales, Ljungdahl a marqué de nombreux points, mais il mettra tout en œuvre pour terminer la saison en beauté avec une victoire. Ernryd a débuté la saison avec une victoire à Santa Pod et essaiera certainement de le répéter, car cela pourrait être sa seule chance de décrocher son premier titre cette année.

Michael Malmgren est le numéro trois du championnat et seulement 18 points de moins que le numéro deux et 56 points de Ljungdahl. Malmgren a prouvé à Tierp en juin qu’il pouvait gagner des courses, mais n’a pas encore marqué assez de points dans les courses pour avoir encore une bonne chance de poursuivre le titre. Mais la deuxième place revient à moins d’un tour, donc c’est toujours un bon but pour le Suédois.

Robin Norén est le numéro cinq du championnat, à seulement 20 points de Malmgren. Norén a remporté sa première course Pro Stock à Hockenheim et voudra certainement ajouter une nouvelle victoire à sa saison déjà réussie. Et avec une victoire, le jeune Suédois peut terminer la course au titre en 2018 en troisième position.

Jimmy Ålund, onzième et premier

En Pro Modified, Jimmy Ålund et Michael Gullqvist ont échangé des positions à presque chaque course cette saison. Gullqvist a commencé avec une victoire et la position de numéro un dans le championnat, mais Ålund a ensuite pris les devants pour le rendre au champion en titre à Hockenheim. À Tierp, Gullqvist a été battu au premier tour et Ålund a profité de la deuxième place. Ålund a pris la tête du classement et mène la catégorie Pro Modified avec un avantage de 57 points sur Gullqvist. Avec la forme qu'il a montrée lors des deux dernières courses, Ålund était définitivement le favori, mais avec un classement à 16 voitures, de nombreux points peuvent être gagnés ou perdus. Tout le monde était impatient de disputer une finale palpitante entre les deux Suédois, jusqu’à ce que la nouvelle fasse savoir que Gullqvist avait retiré son entrée en finale après des problèmes mécaniques à Hockenheim et à Tierp. Après dix titres européens FIA European Pro, c’est la première couronne Pro Mod d’Ålund.

Après une belle saison très régulière, Jan Ericsson est le numéro trois du championnat, à 110 points de la deuxième place. Andreas Arthursson a remporté deux courses cette saison, il est le nouveau détenteur du record européen du temps écoulé et le numéro quatre du championnat. Mais Arthursson exécute un programme limité et ne sera pas à Santa Pod. David Vegter est le numéro cinq et l'un des pilotes les plus rapides cette saison. Le pilote hollandais a été gravement endommagé par le moteur à Tierp et ne pourra pas courir à Santa Pod. Kim Kristiansen est le numéro six, mais 85 points derrière Vegter, avec Roger Johansson en septième position, à un point seulement du pilote danois. Johansson a fait ses preuves à Tierp avec un nouveau record personnel de 5,81 secondes et peut détruire les rêves des six meilleures équipes.

Pro Modified a 16 participants pour la dernière course FIA ​​de la saison. Outre les quatre pilotes mentionnés précédemment, il existe des combinaisons extrêmement rapides sur la liste des entrées. D'abord Andy Robinson, le pilote britannique a redéfini son record personnel plusieurs fois cette saison et peut maintenant courir 5,8 secondes. Michel Tooren est le deuxième pilote hollandais sur le terrain et cherche sa première manche de 5,9 secondes. Norbert Kuno est un pilote qui peut aussi surprendre, car le pilote allemand peut être très rapide, mais manque de cohérence. Marcus Hilt et Peter Wacker viennent de Suisse, tandis que Jean Dulamon, de France, est de retour. Last but not least, il y a cinq autres pilotes britanniques et certains d'entre eux ont réalisé des progrès majeurs cette saison. Avec Kev Slyfield, Bobby Wallace, Wayne Nicholson, Mick Payne et Jon Webster, les supporters locaux ont de quoi s’encourager. Last but not least, il y a le retour bienvenu de Mats Eriksson. Le Suédois a fait les premiers essais avec son tout nouveau Crown Victoria à Tierp et il semblait prometteur avec une meilleure performance de 6.12 secondes.

Les qualifications pour les finales européennes débuteront le vendredi 7 septembree et continuera le samedi 8 septembree. Les éliminations commenceront dimanche matin le 9 septembree.

Lien vers la liste des finales européennes

http://www.eurodragster.com/santapod/entrylists/2018fiaeuropeanfinals.htm

Lien vers les points de championnat après les Summit Racing Equipment Internationals

http://www.dragracingeurope.eu/fiaedc/wp-content/uploads/sites/2/2018/05/FIA-POINTS-2018-RD5.pdf

Championnat d'Europe de Drag Drag

Faites glisser RacingEDRCSAISON 2018SportCircuit1SportEuropean Drag Racing ChampionshipCircuitSEASON 2018Drag RacingEDRC00Lundi 3 septembre 2018 – 14h30Lundi 3 septembre 2018 – 14h30

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*