ÉLÉGANT NAGUCHEV PREND L'OR À ALMATY

La deuxième journée des Championnats du monde cadets se déroulant à Almaty, au Kazakhstan, Abrek NAGUCHEV (RUS) a remporté la médaille d'or dans la catégorie des -66 kg. Après avoir remporté une médaille de bronze il y a deux ans, Naguchev a pu imiter son frère qui lui-même avait remporté la médaille d'or dans la catégorie des poids plus légers -60 kg en 2017. Naguchev était sans conteste l'acteur de classe exposé et a été bien accueilli par un public enthousiaste malgré les loyautés envers leur favori, Tilegen TYNARBAY (KAZ), qui a finalement dû se contenter d'une médaille de bronze.

Premier joueur classé, Naguchev a obtenu un laissez-passer pour le premier tour avant de commencer sa journée avec une victoire relativement directe contre Davit ABRAHAMYAN (ARM). Un sode tsuri komi goshi qui a marqué waza ari suivi d'un osaekomi de dix secondes n'était pas suffisant pour vraiment tester Naguchev. Mais il est entré dans la troisième manche où Dato DVALISHVILI (GEO) était susceptible de fournir un test plus rigide. Le jeune Géorgien s'est en effet montré agressif. Naguchev le rencontra cependant de front, jetant Dvalishvili avec un énorme succès pour waza ari avant de tenir le Géorgien avec kuzure kata gatame pour mettre fin au concours. En quart de finale, Naguchev a affronté le médaillé de bronze Asie-Océanie, Bishal Singh KONTHOUJAM Bishal Singh (IND). Naguchev n'a pas tardé à s'ouvrir avec un effort d'uchi mata qui a valu à waza ari. Le Russe a de nouveau clôturé le concours en utilisant son tour préféré en kuzure kata gatame. En demi-finale, Naguchev a affronté le médaillé d'argent panaméricain Mattheus PEREIRA (BRA), dont les habiletés remarquables en lancers promettaient de faire un concours intrigant. Mais la position d’attaque ouverte et convenable de Pereira convenait à Naguchev et il se rapprochait du premier échange passionnant pour lancer un énorme hurlement qui jetait Pereira pour ippon dans les 30 premières secondes.

En finale, Naguchev a commencé fort et rapidement contre Rostyslavat BEREZHNYI (UKR), qui n'a pas été semé. Il a retourné Berezhnyi et lui a donné son kuzure kata gatame préféré, seulement pour voir l'évasion ukrainienne sans perdre de score. Peu de temps après, Naguchev proposa un sode tsuri komi goshi qui marqua waza ari et les choses semblèrent suivre le modèle des concours précédents. Pourtant, une fois que Berezhnyi a résisté à la tempête initiale, Naguchev est devenu étonnamment prudent, peut-être étant donné le succès de Berezhnyi plus tôt dans la journée. Quoi qu'il en soit, Naguchev avait du mal à trouver l'étincelle qui l'avait vu se diriger vers la finale. C'était un Naguchev fatigué et soulagé qui tenait la distance, à tel point que le jeune Russe resta quelques secondes sur le tatami avant de venir près de lui pour saluer les applaudissements du public et se prosterner devant Berezhnyi, fougueux mais vaincu.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*