F1 – Verstappen remporte le GP d’Allemagne chargé d’incidents, tandis que la course à domicile de Mercedes est désastreuse

Nouvelles sportives

Max Verstappen a remporté la septième victoire de sa carrière en Formule 1 à l'issue d'un Grand Prix allemand très encombré d'incidents et dans lequel Mercedes a manqué le podium pour la première fois en plus d'un an. Sebastian Vettel passe de 20 à 20%thDaniil Kvyat signe le premier podium de Toro Rosso en près de 11 ans.

Avec la pluie qui tombait régulièrement dans la période qui a précédé la course, il a été décidé de commencer par quatre tours de formation afin d'évaluer les conditions humides et de supprimer toute eau stagnante.

La voiture de sécurité a ensuite quitté la piste et un départ arrêté a été décrété. Et quand les lumières se sont éteintes, Lewis Hamilton a conservé son avantage de la pole position en tête du peloton. Verstappen, son coéquipier au premier rang, n'a toutefois pas réussi à s'évader et a été immédiatement dépassé par Valtteri Bottas, de Mercedes, et Kimi Räikkönen, de Alfa Romeo.

Plus en arrière, Vettel a fait un superbe départ à partir de 20thsur la grille, prenant une ligne intérieure aux lumières éteintes pour laisser passer une flotte de voitures avant le premier virage. À la fin du premier tour, il était passé à 12thendroit.

C’est à ce moment-là que les conditions font l’objet de la première de plusieurs victimes. Sergio Pérez de Racing Point a perdu le contrôle alors qu’il se dirigeait vers la section du stade. Après s’être glissé dans le mur du bord de la piste, la voiture de sécurité a été déployée.

Vettel a été le premier à réagir et le pilote Ferrari a plongé dans les stands pour les pneus intermédiaires. Alex Albon de Toro Rosso le suivait rapidement et tous deux profitaient de la décision pour se hisser parmi les 10 premiers.

Une fois que ceux qui avaient déménagé à l’intersection rejoignaient et que l’ordre avait été arrangé, Hamilton était menée par Kevin Magnussen de Haas (qui n’avait pas fait la grève), Bottas et Verstappen.

Lorsque le SC a quitté la piste, Bottas et Verstappen ont immédiatement dépassé Magnussen pour se classer respectivement deuxième et troisième. C’est cependant Vettel qui en a profité le plus et lorsque l’Allemand est passé devant Magnussen, il s’est retrouvé à la septième place derrière Kimi Räikkönen d’Alfa.

Alors que de faibles pluies continuaient de tomber et qu’il y avait peu de chance de passer aux pneus lisses, la course s’est quelque peu arrêtée. Au 21e tour, Magnussen est devenu le premier pilote à passer aux slicks, le pilote Haas prenant des pneus tendres. Vettel, emboîta le pas presque immédiatement.

La première tournée de Magnussen n’était pas plus rapide que celle du leader Hamilton, mais le tour suivant était une seconde en dessous du temps du leader et au tour 25, une passe pour Verstappen, prenant les médiums.

Cela a déclenché un mouvement général de glisse du caoutchouc, mais lorsque la pluie a commencé à s'intensifier au cours des tours suivants, les risques ont augmenté. Au 27e tour, Charles Leclerc a commis une erreur et a glissé hors de la piste au dernier virage. La voiture de sécurité a été déployée et le terrain a commencé à revenir aux pneus à bande verte.

L’aiguillage de Hamilton a toutefois été appliqué. Le leader de la course a perdu le contrôle au même endroit que Leclerc et a glissé dans la barrière. Il a endommagé le côté gauche de son aile avant et a immédiatement plongé vers le puits.

Non préparées, les mécaniciens de Mercedes n’étaient pas prêts de pneus intermédiaires et, dans l’ensemble, la visite de Hamilton pour un nouvel aileron avant et des pneus neufs a pris plus d’une minute.

Le long retard a chuté Hamilton à la cinquième place. Et lorsque le nouveau Bottas a marqué pour Inters, Verstappen a pris la tête de la course pour la première fois.

Hamilton a eu plus de malheurs peu après. En traversant la voie jusqu'aux stands, il s’était mis du côté opposé de la borne à l’entrée du stand. L’offensive a valu au champion une pénalité de cinq secondes.

Lorsque les courses reprirent au 33e tour, Verstappen s'éloigna de Nico Hulkenberg, deuxième au classement, et ouvrit rapidement un écart de cinq secondes à l'allemand. Bottas et Hamilton ont rapidement dépassé Hulkenberg, mais l'écart entre la Mercedes principale et le Red Bull est de neuf secondes.

Cependant, l’avantage du Néerlandais a été rapidement effacé. Au 40e tour, Hulkenberg s’est également échappé dans le dernier virage et, avec sa Renault au fond du gravier, la voiture de sécurité a de nouveau été relâchée.

Au cours de la période de mise en garde, les conditions ont commencé à s’améliorer progressivement et, bien que la course ait repris au 46e tour, c’était le signe d’une multitude d’arrêts aux stands, car les pilotes ont décidé d’exploiter les conditions qui s’amélioraient et de prendre des pneus lisses.

Verstappen était premier à la fin du 46e tour et le leader de la course est passé aux pneus à gomme tendre. Hamilton a également pris part à la troisième phase de la voiture de sécurité et a également écopé d'une pénalité de temps lors de l'arrêt pour se qualifier en P11. Sur le front, après que les arrêts aient pris leur effet, Max était en tête des hommes en deuxième et troisième places, Lance Stroll de Racing Point et Daniil Kvyat de Toro Rosso. Bottas a terminé quatrième devant Carlos Sainz de McLaren et Vettel, qui courait bien avec ses nouveaux pneus tendres.

Au 51e tour, Kvyat a fait une offre pour un doublé propulsé par Honda, le Russe devant Stroll pour s'emparer de la deuxième place.

Derrière eux cependant, Bottas commençait à faire pression et on prévoyait que Verstyappen aurait le pilote Mercedes comme compagnie dans les dernières phases.

Ce ne devait pas être, cependant. Au tour 56, Bottas accéléra trop dans le virage 1 et le pilote Mercedes perdit le contrôle à la sortie du virage. Il se glissa à gauche dans le bac à graviers et heurta violemment la barrière. L'incident a fait sortir la voiture de sécurité pour la quatrième fois. Une fois encore, Verstappen avait le contrôle et lorsque la course reprit au 60e tour, il s’éloigna simplement de Kvyat.

Dans les derniers tours, c’est Vettel qui a fait le plus gros mouvement. Le pilote Ferrari a dépassé Sainz comme si la McLaren n’était pas présente dans le virage 6 au tour 60. Stroll et Kvyat ont été licenciés au cours des deux tours suivants et Vettel s’est réinstallé en P2 dans le dernier tour, remontant de l’avant dernier au départ.

Verstappen était indéniable et le pilote Red Bull avait franchi la ligne d'arrivée pour remporter sa septième victoire en carrière. Vettel a pris une superbe seconde place et derrière lui, Kvyat a décroché son troisième podium en carrière et le premier podium de Toro Rosso depuis que Vettel a remporté le Grand Prix d’Italie 2008 pour l’équipe. La quatrième place est allée à Stroll, le pilote canadien terminant devant Sainz et le deuxième Toro Rosso d’Alex Albon.

Les Alfa Romeos de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi ont terminé la course aux septième et huitième places, mais se sont vus infliger des pénalités d’arrêt et de retrait de 10 secondes en raison de problèmes liés à l’application du couple d’embrayage au début de la course.

Cette décision signifiait que Romain Grosjean et Kevin Masgnussen de Haas prenaient respectivement les septième et huitième places, tandis que Hamilton prenait la neuvième place pour maintenir un record de 23 courses depuis le Grand Prix britannique de l’année dernière. Le dernier point proposé a donc été remporté par Robert Kubica, de Williams. Il s’agit d’une première pour Williams depuis le Grand Prix d’Italie de l’année dernière et de Kubica pour la première fois depuis le Grand Prix d’Abou Dhabi en 2010.

Grand Prix d'Allemagne de Formule 1 FIA 2019 – Course
1 Max Verstappen Red Bull
2 Sebastian Vettel Ferrari 7.333
3 Daniil Kvyat Toro Rosso 8.305
4 Lance Stroll Racing Point 8.966
5 Carlos Sainz McLaren 9.583
6 Alex Albon Toro Rosso 10.052
7 Romain Grosjean Haas 16.838
8 Kevin Magnussen Haas 18.765
9 Lewis Hamilton Mercedes 19.667
10 Robert Kubica Williams 24.987
11 George Russell Williams 26.404
12 Kimi Räikkönen Alfa Romeo 42.214
13 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 42.849
14 Pierre Gasly Red Bull
Valtteri Bottas Mercedes
Nico Hulkenberg Renault
Charles Leclerc Ferrari
Lando Norris McLaren
Daniel Ricciardo Renault
Sergio Perez Racing Point

Championnat du monde FIA ​​de Formule 1

F1German Grand PrixSAISON 2019SportCircuit1SportFIA Championnat du Monde Formule 1CircuitSEASON 2019F1German Grand Prix01Dimanche 28 juillet 2019 – 20h14Dimanche 28 juillet 2019 – 20h14

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*