F2 – Conférence de presse Post Sprint Race

Nouvelles sportives

PENSÉES DE GHIOTTO, ILOTT ET SCHUMACHER

FIA Formula 2: Bonjour et bienvenue à la conférence de presse avec les trois premiers de la FIA Formula 2 Sprint Race ici en Hongrie. Nous sommes rejoints par le vainqueur de la course Luca Ghiotto pour Hitech Grand Prix, à la deuxième place est Callum Ilott pour UNI-Virtuosi et à la troisième est Mick Schumacher pour PREMA Racing. Luca, quelle course! L'une des deux seules voitures dans tout le champ à ne pas s'arrêter. Ça a dû être si tendu! Comment était-ce à l'intérieur de la voiture pour vous?

Luca Ghiotto: Je ne pouvais pas voir Callum, mais c'était comme s'il était derrière moi pendant toute la course! J'essaie juste de lui faire un écart et de faire de mon mieux. Ce n'était pas mal. Je pensais que beaucoup de voitures allaient s'arrêter, mais pas presque toutes! Pour nous, cela a bien fonctionné. Juste. Encore un tour et Callum aurait pris la P1 à coup sûr. Parfois, vous avez besoin d'un peu de chance dans ce sport, et aujourd'hui nous en avons certainement eu.

Formule 2 de la FIA: Était-ce toujours le plan d'aller avec cette stratégie, ou avez-vous dû faire cet appel après avoir vu comment le départ s'est déroulé? Quand l'avez-vous fait et y étiez-vous pleinement engagé?

Luca: J'étais la première voiture sur la grille avec les pneus moyens …

Callum Ilott: J'étais sur eux.

Luca: Devant moi? Vous aviez des médiums?

Callum: Ouais! En pole!

Luca: Oh, mon erreur! Eh bien, après avoir dépassé deux voitures et j'étais P2, j'ai pensé que cela pouvait fonctionner. J'étais dans l'air pur pendant toute la course, car Callum a eu un bon écart devant moi. Je ne me battais pas vraiment pour les premiers tours disons. Lorsque Callum s'est arrêté, j'ai reçu un appel des stands pour décider du plan A ou du plan B, et j'ai décidé de m'en tenir au plan A. À ce moment-là, je me sentais plus confiant de ce côté-là. Les pneus se sentaient bien. Ils allaient bien à ce moment. Comme je l'ai dit, cela a bien fonctionné pour nous à la fin.

FIA Formula 2: Félicitations, c'était super à regarder. Bien joué. Callum, passe à vous. Partir de la pole et être si proche dans ce dernier tour, était-ce excitant ou frustrant de terminer P2?

Callum Ilott: C'était une super course. J'aimais ça, mais c'était aussi frustrant de l'avoir si près de ce point. Nous n'avions pas du tout prévu de boxer. Nous avons eu un très mauvais arrêt au stand, car je pense que l'avant gauche ne s'est pas détaché. Quand je suis sorti, j'étais sur des pneus neufs, parce que je ne faisais pas l'arrêt au stand, donc je bloquais partout. C'était un très mauvais tour là-bas, en attendant que les pneus chauffent. A part ça, c'était un bon départ, un super premier tour. Je me suis juste éloigné et j'ai eu un bon écart. Je gérais les pneus. Je ne sais pas ce qui se passe en ce moment. Cette année, ils sont en quelque sorte de haut en bas. Ils allaient bien et ensuite ils sont tombés. À ce moment-là, je pense qu'en deux tours, nous l'avons calculé et avons pris la décision de boxer. Honnêtement, les options ont tenu plus longtemps que je ne le pensais. Il se rapprochait. Ils n'arrêtaient pas de me dire: "Quatre secondes par tour … Vous gagnez." Il a baissé quelque chose comme 16 secondes, 12 secondes, huit secondes, quatre secondes, et j'espérais entendre un «trois secondes» ou quelque chose comme ça pour que je puisse le placer dans le dernier secteur. Il a fait une erreur dans le premier virage, alors j'ai pensé que j'allais le rattraper, mais je pense qu'il a mis tout ce qu'il avait laissé dedans et a juste réussi à rester en tête. Fair play avec eux. Je ne pensais pas que ça marcherait. S'ils avaient fait la stratégie alternative, je pense toujours qu'il aurait toujours été en tête à cause de notre arrêt au stand. Mais quelle course c'était. C'était très amusant.

FIA Formula 2: Parlons simplement du premier et du dernier tours. Vous aviez plus de trois secondes d'avance à la fin du tour 1. Est-ce que c'était prévu ou dans le cadre d'une stratégie? Ensuite, quand vous avez pu voir Luca dans ce dernier tour, à quoi cela ressemblait-il?

Callum: Le plan était d'essayer d'obtenir le meilleur départ possible. Je ne sais pas comment je me suis débrouillé aussi bien sur la partie humide, mais ça a marché. Je suppose que je suis assez doué pour détecter les conditions quand c'est un peu incertain comme ça. Pour être honnête, je poussais mais je n'ai commis aucune erreur compte tenu des conditions. Le plan était d'obtenir un bon écart et de gérer simplement les pneus, ce que j'ai fait. J'allais avoir un peu de mal dans les derniers tours, et étant donné que j'ai chuté un peu plus tôt que Luca, il était temps de boxer. C'était juste au bon moment et nous l'avons fait marcher, mais le premier tour était un bon tour.

FIA Formula 2: Et puis le dernier tour où vous pouviez voir la voiture se rapprocher? Avez-vous déjà eu l'impression que vous pourriez faire quelque chose?

Callum: Absolument. Quand je l'ai vu enfermer dans le virage 1, j'avais vraiment l'impression que j'allais l'avoir, mais il a réussi à le mettre en place dans les secteurs 2 et 3. Je luttais de plus en plus avec l'avant gauche. Je pense que j'ai perdu deux secondes de ce tour au tour précédent, donc j'étais également à la limite de toute façon. Si nous avions fait quelque chose de légèrement différent, cela aurait peut-être fonctionné, mais c'est ce que c'est. C'était amusant et de bons points de toute façon.

Formule 2 FIA: un divertissement formidable à regarder. Merci, bravo. Mick, passe à toi. Hier, lorsque vous avez quitté cette pièce, vous avez dit "A demain". Tu avais raison. Podiums consécutifs. Êtes-vous satisfait de votre retour ce week-end?

Mick Schumacher: Ouais, c'est évidemment une bonne quantité de points, ce dont nous avions besoin. L'équipe a fait un excellent travail pour analyser la situation et dire: "D'accord, maintenant nous poussons, parce que nous savons que nous allons boxer." J'ai réussi à créer un petit écart avec Nikita Mazepin derrière moi et à attraper Luca, mon plan était donc de boxer. Nous avons donc dénoyauté et changé les pneus, et comme pour Callum, nous n'avons pas posé les pneus. Nous avions des pneus totalement frais et propres qui sortaient des stands. C'était définitivement un défi, car certaines parties, en particulier dans la voie des stands, étaient encore humides. En arrivant dans le premier virage, j'ai appris de l'erreur que Robert (Shwartzman) a commise lors de la première course – s'enfermer comme un fou. Je m'y attendais un peu et cela m'a donné l'occasion de monter les pneus progressivement, ce qui m'a ensuite aidé tout au long de la course.

Formule 2 de la FIA: Je pense que vous avez également fait un petit arrêt au stand, mais quand vous êtes sorti, il y a eu beaucoup de dépassements. Quelle a été votre préférée? Celui avec Louis Delétraz dans le dernier virage est un peu une surprise.

Mick: Ouais. Fondamentalement, je n'avais pas l'intention de perdre la position face à Louis, car de toute évidence, chaque bataille ôte la vie aux pneus. Malheureusement, avec l'arrêt au stand lent, nous avons chuté derrière lui. Ensuite, nous avons dû nous battre à nouveau, ce qui nous a coûté quelques tours de vie de pneus à la fin. Néanmoins, le dépassement était bon dans le dernier virage. Il se battait avec une autre voiture, Giuliano Alesi, puis j'ai aussi eu Giuliano dans la ligne droite avec le DRS. Je pense que cela m'a fait gagner beaucoup de temps et m'a donné l'opportunité d'avoir de l'air pur et de m'occuper de mes pneus à partir de là.

FIA Formula 2: Félicitations, bravo ce week-end. Luca, revenant vers vous. Evidemment, c'est une nouvelle équipe avec Hitech. À quel point avez-vous été impressionné d'avoir un week-end aussi compétitif en équipe si tôt dans la saison?

Luca: Je suis vraiment surpris, car en trois jours, nous avons fondamentalement changé les choses complètement par rapport à l'Autriche. Nous avons eu une course terrible sur le mouillé à Spielberg, et en qualifications ici, nous avons été rapides. Lors de la Sprint Race en Autriche, nous avons beaucoup lutté avec la gestion des pneus, mais aujourd'hui, la voiture a mieux géré les pneus. C'est complètement le contraire. Comme je l'ai déjà dit vendredi, ils font un excellent travail. Ils travaillent vraiment dur. Nous ne pouvons être fiers du travail que nous avons accompli jusqu'à présent, car c'est un domaine de haut niveau cette année. Pouvoir déjà obtenir ces résultats si tôt dans la saison est une bonne chose. Et avec les deux voitures. Cela prouve que nous faisons un méga boulot.

Championnat de Formule 2

Formule 2SAISON 2020SportCircuit1SportFormule 2 ChampionshipCircuitSEASON 2020Formula 200Dimanche 19 juillet 2020 – 16h39Dimanche 19 juillet 2020 – 16h39

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*