F2 – Conférence de presse Post Sprint Race

Nouvelles sportives

FIA Formula 2: Bienvenue à la conférence de presse de la course FIA ​​Formula 2 Sprint ici sur le circuit de Yas Marina: le vainqueur de la course, Antonio Fuoco de Charouz Racing System, est secondé par Lando Norris de Carlin et troisième par Roberto Merhi de Campos Vexatec Racing. Antonio, félicitations pour votre deuxième victoire de la saison, une lumière pour marquer la victoire: comment était-ce pour vous?

Antonio Fuoco: Nous savions déjà que le départ était la clé de cette course car il est difficile de doubler et que vous pouvez détruire vos pneus lorsque vous êtes derrière une autre voiture, il était donc bon de passer devant, puis j'ai essayé de gérer la écart à Roberto pour toute la course. En fin de compte, c’était positif pour nous et remporter une nouvelle victoire en Formule 2 est toujours agréable, et c’est bon pour l’équipe car ce sont des recrues: ils ont fait du bon travail et je les en remercie. travail qu'ils ont fait ici et toute l'année.

Formule 2 FIA: Les températures chutaient vers la fin de la course: cela a-t-il eu un effet sur les pneus?

Antonio: Oui, comme hier où nous avions perdu les devants, surtout dans le dernier tour. C'était assez difficile, mais je pense que tout le monde a eu du mal à se débarrasser des pneus à la fin, et nous en avons gardé un peu.

FIA Formula 2: Lando, P2 dans la course et le championnat: comment était-ce pour vous?

Lando Norris: C’était une bonne course. Hier, nous avions un bon rythme dans la voiture si nous pouvions régler correctement les réglages. Nous avons donc fait quelques ajustements, sachant qu’il ferait beaucoup plus chaud qu’hier et que tout se passait plutôt bien. Au début de la course, je ne pouvais pas dépasser Roberto et j’ai donc dû sauver les pneus avant, ce qui était le facteur limitant pour tout le monde, et me laisser aller un peu en arrière pour gérer le rythme. J'ai fait du bon travail, car j'ai réussi à revenir à la fin et à laisser tomber les gars derrière. C'était donc une course amusante, car j'ai pu revenir en arrière puis revenir, même si évidemment la rotation à la fin m'avait surpris. en dehors! J'étais sur le trottoir quand j'ai frappé les freins et les pneus ont été détruits, alors je viens de perdre l'arrière, c'est tout!

FIA Formula 2: Vous avez fait pression sur Roberto à la fin: est-ce la pression qui l'a mis ou est-ce qu'il est à court de pneus?

Lando: J’avais vraiment plus de rythme, mais quand j’ai été proche, j’ai commencé à perdre le front. C’est devenu plus difficile sans aucun DRS et je n’avais pas de radio, donc je ne savais pas si c’était juste moi ou tout le monde. C'était assez difficile, je n'ai pas réussi à passer aussi facilement que je le voulais, mais je savais que je pouvais contourner le secteur 1 et obtenir un bon chemin dans la ligne droite: il a évidemment verrouillé ses pneus, ce qui l'a rendu un peu plus facile, mais il était encore difficile de défendre à la deuxième chicane. Heureusement, j'ai économisé davantage de pneus en milieu de course, ce qui m'a donné un avantage à la fin.

FIA Formula 2: Roberto, vous aviez des problèmes au début: cela a-t-il été causé par le départ avorté ou autre chose?

Roberto Merhi: Pas vraiment, je pense que la température de l'eau était trop élevée à cause du temps d'installation supplémentaire. J'essayais de refroidir la voiture et les pneus lors de l'échauffement, et je pense que j'avais trop de tours de roue au départ et Antonio en avait un bon, parce que j'étais à peu près le même que les autres, puis je l'ai suivi pendant La majorité de la course a tenté d’obtenir le DRS, mais cela n’a pas été possible, car il a bien géré le rythme. Je me débattais beaucoup avec les pneus et j’essayais de changer plus à l’arrière pour les utiliser davantage, mais cela voulait dire que j’étais lent au tour 7, ce qui est le pire endroit pour être lent! Dans le dernier tour, j’ai essayé de garder ma position sur Lando, mais il avait plus à faire et je ne pouvais pas arrêter la voiture du tout: j’ai dû couper le virage et je l’ai suivi à la maison. Mais la voiture était bonne, l’équipe a fait du bon travail et je suis heureux d’être de nouveau sur le podium aujourd'hui.

FIA Formula 2: Pensez-vous que le DRS a été un facteur dans votre course aujourd'hui?

Roberto: Au début de la course, cela fonctionnait et il m'a attaqué avec le DRS mais j'ai défendu la position, puis il s'est un peu reculé parce qu'il se débattait un peu avec les fronts. Il a fermé à la fin de la course, mais avec DRS ou sans DRS, je ne pouvais pas le défendre. Le problème pour nous, c’était le début: si j’en avais une bonne, je pourrais gérer la voiture comme Antonio parce que vous avez l’air pur et que vous ne souffrez pas trop.

Championnat de Formule 2

F2Race d'Abou Dhabi F2SAISON 2018SportCircuit1SportFormule de Formule 2CircuitSEASON 2018F2Race of Abu Dhabi F201Dimanche 25 novembre 2018 – 18h56Dimanche 25 novembre 2018 – 18h56

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*