F3 – 2019 2e tour APERÇU: Le Castellet, France

Nouvelles sportives

Les enjeux

La première course de roue à roue de Barcelone a été organisée à Barcelone avec 30 voitures en lice, mais c’est PREMA Racing qui a régné en Espagne. Pedro Piquet de Trident avait établi la référence lors des essais libres, mais sous la direction de Robert Shwartzman, trois des quatre premières places des qualifications étaient occupées par des machines PREMA. Christian Lundgaard du ART Grand Prix a divisé le peloton au premier rang. Le pilote danois a ensuite pris la tête dans le virage 1 et n’a pas regardé en arrière, mais a été rétrogradé à la deuxième place après une pénalité de retard de cinq secondes. C’est donc Shwartzman qui est entré dans l’histoire en tant que vainqueur de la première course de F3 après une solide campagne. Jehan Daruvala, son coéquipier, n'a pu être rattrapé dans la deuxième course. L'équipe italienne a pris 81 points pour clôturer un week-end très impressionnant.
Shwartzman (37 pts) mène Lundgaard (24 pts) au sommet du classement général, Daruvala (23 pts) juste un point plus loin en troisième position; PREMA Racing est le premier favori du championnat par équipes avec 81 points, 32 devant ART Grand Prix (49 pts) en deuxième position, Hitech Grand Prix en troisième position avec 20 points.
Le circuit Paul Ricard accueillera la F3 pour la deuxième manche du championnat et les pilotes espèrent éviter les zones de départ colorées, car ils ont du mal à se faire une place dans la jeune saison. Pirelli fournit aux équipes des pneus à gomme moyenne, et le nombre de voitures qui s'affronteront en piste ce week-end offrira de nombreuses distractions.

Warm Up – Jake Hughes avec HWA RaceLab

“Le Circuit Paul Ricard est un circuit très rapide et très exigeant. C’est assez dur sur les pneus avant, en particulier sur l’avant gauche, et sur le physique pour le pilote aussi car le Beausset est l’un des virages les plus exigeants au monde à mon avis. Avec le sillage naturel tout au long de Signes et jusqu’au Le Beausset, il ya beaucoup d’action côte à côte. C’est un coin tellement long et rapide avec un large sommet que vous laissez un grand écart à l’intérieur. Si vous êtes courageux, vous pouvez le repousser à l’intérieur.
«Nous avons effectué un test là-bas l’année dernière à un moment similaire à celui de cette année et les conditions de la piste étant très différentes de celles du test jusqu’à la course, j’attendrais donc un résultat similaire. Nous avons déjà constaté plus de dégradation que les tests de l’année dernière et, avec l’ajout de la température estivale dans le sud de la France, cette situation deviendra plus critique.
«C’est historiquement un circuit d’essais qui a été transformé en circuit de course, ce qui fait que beaucoup de trottoirs sont différents de ce à quoi nous sommes habitués. Il y a beaucoup de longues lignes droites, ce qui rend la course intéressante et tendue. Je l'ai vraiment apprécié l'année dernière.
«Il est également très susceptible que la direction du vent se trouve au sommet d’une chaîne de montagnes. Le temps peut donc être très intéressant également. L’année dernière, nous avons eu de bonnes courses en GP3, alors je suis impatient de le faire.

Remarquable

> Les coéquipiers de PREMA Racing, Robert Shwartzman et Jehan Daruvala, ont marqué l'histoire de Barcelone après avoir remporté respectivement les courses 1 et 2 – les premières courses du premier championnat FIA de Formule 3.
> PREMA et ART Grand Prix ont été les seules équipes à avoir vu leurs trois pilotes marquer des points dans les deux courses.

> 10 pilotes différents ont marqué des points au premier tour – Shwartzman, Daruvala et Marcus Armstrong de PREMA, Christian Lundgaard de ART, David Beckmann et Max Fewtrell, Jüri Vips du Hitech Grand Prix, Niko Kari de Trident, MP Motorsport Simo Laaksonen et Jenzer Motorsport de Yuki Tsunoda .
> Seulement 23 points séparent Shwartzman en tête du championnat des pilotes et Beckmann en septième place.

> 29 pilotes participeront au deuxième tour du Circuit Paul Ricard, Jenzer Motorsport ne pilotant que deux voitures en France.
> Lundgaard a été le pilote le plus rapide du circuit Paul Ricard lors de la séance d'essais F3 au Castellet en mars, avec un temps de 1: 48.786.

Championnat FIA de Formule 3

F3SAISON 2019SportCircuit1SportFIA Championnat de Formule 3CircuitSEASON 2019F300Jeudi 20 juin 2019 – 17h31Jeudi 20 juin 2019 – 17h31

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*