FABER DOMINE UN DOMAINE ALLEMAND FORT

Avec la médaille d'or à Berlin, Christina FABER (GER) dans la catégorie -78 kg a ajouté à ses réalisations au niveau junior cette année. Une préparation fantastique pour les Championnats d'Europe juniors de judo à Sofia (du 13 au 16 septembre).

De FABERS quatre finales de Coupe d'Europe cette année, la femme de dix-huit ans de Judo Club Wiesbaden a pris l'or deux fois. À l'une des plus fortes Coupes juniors de l'année avec 528 athlètes de 38 nations, elle a remporté sa troisième médaille d'or. Dit-elle:

"Les années précédentes à Berlin étaient tout sauf parfaites pour moi. Je n'étais pas en forme. C'est pourquoi je ne m'attendais pas à plus qu'une médaille de bronze. Cette fois, les choses sont arrivées différemment que prévu. "

Faber a commencé la compétition contre la combattante française Melanie DHAIBY.

"C'était le combat le plus difficile ce jour-là. J'ai élaboré une tactique avec mon entraîneur, mais j'ai un peu sous-estimé sa force physique "confesse le judoka allemand. Elle a dû aller dans Golden Score, là, elle l'a jetée pour waza ari avec Sasae Szuri Komi Ashi. "Ce combat était un début fort mais parfait pour moi."

Plus tôt dans l'année, la judoka britannique Shelley LUDFORD a battu FABER à Bad Blankenburg, mais n'a pas réussi à cette occasion. FABER a déclaré,

"La boule était fêlée, j'ai réalisé que je suis capable de gagner l'or aujourd'hui".

Elle a réussi à gagner par waza ari awasete Ippon en demi-finale contre sa coéquipière Julia HOELTERHOFF.

"Il est toujours difficile de se battre contre vos coéquipiers mais je suis habitué. Quand je pense à la Coupe d'Europe à Leibnitz, il y avait aussi 4 combattants allemands dans ma catégorie et ils se battaient tous en demi-finale. En dehors du tatami, nous sommes amis, nous nous aimons beaucoup, mais sur le tapis, il faut être professionnel. "

Un autre Allemand attendait en finale: Teresa ZENKER. Faber a d'abord traîné dans le concours mais l'a ensuite lancée deux fois avec O Soto Gari. Christina FABER travaille avec son entraîneur Patrick KRUPPS à Hanovre – ils travaillent de plus en plus sur le combat tactique.

"Je fais beaucoup de choses intuitives. Cela a bien fonctionné aux cadets. Mais maintenant, chez les juniors où le niveau est beaucoup plus élevé, je dois me battre plus structuré. "

En six semaines à Sofia aux Championnats juniors européens de judo, elle a la chance de le prouver.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*