FIA Karting – Batailles fantastiques à Portimão

Nouvelles sportives

Samedi 7 novembre, la deuxième journée du Championnat du Monde FIA ​​Karting 2020 – OK & Junior a donné lieu à des affrontements intenses à tous les niveaux sur le Kartódromo Internacional do Algarve. Sous le soleil portugais, les vingt manches qualificatives au programme se sont avérées pleines d’aventures. Le Britannique Taylor Barnard a mis sa marque dans la catégorie OK, tandis que le Singapourien Christian Ho prenait un très léger avantage dans la catégorie Junior.

Les pilotes juniors avaient chacun quatre courses au programme, tandis que les plus âgés en disputaient trois. Tous les concurrents devront participer à leur dernière manche qualificative dimanche matin avant la révélation de la composition des deux Finales avec 36 pilotes menant aux deux titres mondiaux.

Les pneus slicks LeCont en OK et MG en Junior ont été mis à profit après que l’humidité de la nuit a été rapidement essuyée par un temps agréable. Les exploits de piste, les problèmes mécaniques, les crashs et les pénalités ont également pimenté cette journée très chargée. Sans aller jusqu’à dire que les prévisions ont été contrecarrées, il faut admettre qu’il y a eu beaucoup de surprises, bonnes et mauvaises, et qu’il aurait été impossible de prévoir la hiérarchie provisoire samedi soir. Dans tous les cas, aucun Pilote n’a montré une supériorité incontestable dans l’une ou l’autre catégorie et tous les résultats ont été obtenus après des efforts constants. Même Taylor Barnard, triple vainqueur en OK, n’a jamais été le plus rapide de sa catégorie. La diversité des équipements et des équipes qui se sont distingués témoigne de la formidable ouverture de ce championnat du monde.

Une explication se trouve dans la piste portugaise, qui offre de multiples possibilités de dépassement, dans le sillage, au freinage ou dans les séquences. Pour en profiter, il s’agit tout d’abord de bien négocier le départ et en particulier la première zone de freinage à la fin du secteur rapide. Plusieurs incidents ont considérablement compromis les chances de certains en les obligeant à effectuer des tours peu orthodoxes ou à visiter les marges du circuit. Bien que certains favoris aient rencontré des difficultés, de nouveaux noms sont apparus en haut des feuilles de résultats.

Large répartition des chances en Junior

Cinq pilotes Junior ont pu profiter de la journée pour se positionner favorablement. Avec une victoire chacun, Christian Ho (SGP) et le poleman Brando Badoer (ITA) sont en bonne position, légèrement devant le double vainqueur Evan Giltaire (FRA) et le fort Tymoteusz Kucharczyk (POL). S’il n’a pas réussi aussi bien qu’il l’aurait voulu, le Champion d’Europe Ugo Ugochukwu (USA) est néanmoins toujours dans le groupe de tête, grâce à ses deux victoires dans les dernières manches qui lui ont permis de remonter de la 14e position. Viennent ensuite les Pilotes qui se sont bien remis de leur qualification plus en arrière, comme les Britanniques Freddie Slater, Arvid Lindblad, le plus offensif, et Harry Burgoyne ou l’Emirati Keanu Al Azhari, sans oublier le constant bulgare Nikola Tsolov. Tukka Taponen (FIN) et Ean Eyckmans (BEL) n’ont pas perdu le contact avec les leaders. Mais il est évident que les progrès attendus de plusieurs pilotes retardés lors des Essais Qualificatifs ne se sont pas déroulés comme prévu.

Le parcours sans faute de Barnard en OK

S’il y a un pilote qui se démarque ce samedi soir, c’est sans conteste Taylor Barnard (GBR). Le vice-champion d’Europe a réussi trois belles victoires sans être le plus rapide en piste. Cela en dit long sur sa détermination et sa capacité à gérer les courses pour revenir de la 8e place aux qualifications. Lorenzo Travisanutto (ITA) a également bien conduit, digne de ses exploits, en prenant une place dans le top 3 devant Callum Bradshaw (GBR). L’Estonien Markus Kajak a été une révélation avec un parcours solide comprenant une victoire. Le poleman Matheus Morgatto (BRA) s’est battu pour rester en contact avec les leaders, ainsi que son compatriote Rafael Chaves Camara, 32e des qualifications, et le champion espagnol Pedro Hiltbrand qui n’a pas eu son dernier mot. La jeune Russe Nikita Bedrin a également fait un retour remarquable. Après une seconde course décevante, Andrea Kimi Antonelli (ITA) a rappelé à tous qu’il n’était pas là pour rattraper les chiffres en dominant clairement sa dernière course. Son incroyable potentiel pourrait bien faire voler des étincelles lors de la prochaine course.

Calendrier provisoire du dimanche 8 novembre

9h00 – 10h40: échauffement
10h45 – 12h20: manches qualificatives
13h35 – 15h25: Finales

  • Championnat du Monde FIA ​​Karting – OK

  • Championnat du Monde FIA ​​Karting – Junior

Karting FIASAISON 2020SportCircuit1SportFIA Karting World Championship – OKFIA Karting World Championship – JuniorCircuitSEASON 2020FIA Karting00Samedi 7 novembre 2020 – 22h11Samedi 7 novembre 2020 – 22h11

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*