Formule E – Bird vole vers la victoire alors que Jaguar Ace illumine Diriyah

Nouvelles sportives

Sam Bird a pris l’habitude de gagner au moins une course lors de chaque saison du Championnat du monde de Formule E ABB FIA à ce jour, et en Arabie saoudite aujourd’hui (27 février), le Britannique a maintenu cette tradition lors de seulement son deuxième départ pour Jaguar Racing, combattant son chemin vers la victoire sur les lieux de son plus récent triomphe dans la série 15 mois plus tôt.

Bird a commencé le deuxième E-Prix Diriyah éclairé autour du circuit de la rue de Riyad à partir de la troisième place sur la grille, juste derrière le premier poleman Robin Frijns (Envision Virgin Racing). Pour les deux tiers d’ouverture de la course, le duo s’est engagé dans un duel tendu du chat et de la souris, le pilote Jaguar faisant de l’ombre à son ancien coéquipier avant de finalement faire un mouvement avec l’avantage du mode Attack.

Par la suite, Bird a tiré le meilleur parti de sa gestion supérieure de l’énergie pour s’éloigner et était confortablement en contrôle lorsque l’action a été signalée avec un drapeau rouge à un peu moins de trois minutes de la fin.

Le résultat a marqué le dixième succès du joueur de 34 ans en Formule E et le place deuxième à la fois au classement de tous les temps et au classement actuel du championnat – un tonique bienvenu après avoir échoué à marquer hier.

Dans une course à la fois dramatique et divertissante, Frijns a tenu bon pour réclamer le butin du deuxième, bien que le Néerlandais ait probablement été soulagé de voir le drapeau rouge émerger après avoir trouvé ses miroirs remplis des DS TECHEETAH en maraude dans les phases finales.

En effet, Jean-Éric Vergne et le champion en titre António Félix da Costa auraient sans doute pu espérer mieux que troisième et quatrième, s’ils ne s’étaient pas livrés à une ferraille interne qui a coûté un temps crucial aux deux pilotes.

De septième sur la grille, Vergne était le principal homme en mouvement, se frayant un chemin devant Blomqvist (NIO 333), Nico Müller (Dragon / Penske Autosport), Oliver Turvey (NIO 333) et la deuxième voiture Dragon / Penske Autosport de Sérgio Sette Câmara – da Costa perdant généralement peu de temps à suivre l’exemple de son coéquipier.

Il y aurait, cependant, une piqûre ultérieure dans la queue pour Vergne, car le fait de ne pas déployer son deuxième mode d’attaque – en compagnie de trois autres pilotes – a entraîné une pénalité rétrospective au volant qui l’a ramené à 12.e et promu da Costa sur le podium.

Le gardien de première ligne Sette Câmara a concédé une place au départ et a couru un troisième solitaire jusqu’à ce qu’il soit révisé par les DS Techeetahs en charge et – plus tard – l’impressionnant recrue Nick Cassidy. Le Néo-Zélandais a réclamé un certain nombre de scalps notables sur son chemin vers le haut de l’ordre de 11e sur la grille à la quatrième place dans le décompte final pour Envision Virgin Racing, avant d’obtenir une pénalité de 24 secondes pour avoir dépassé la vitesse sous Full Course Yellow.

Derrière Sette Câmara, quatrième, son coéquipier Müller est revenu cinquième lors d’une journée qui – bien que n’ayant pas tout à fait tenu sa promesse de qualification – a néanmoins donné à Dragon / Penske Autosport de nombreuses raisons d’encourager.

Turvey en a fait un week-end de célébration avec un double pointage pour NIO 333, sixième. Le Britannique a maintenu avec confiance sa position sur la grille de quatrième début devant son coéquipier Blomqvist, et même s’il s’est légèrement évanoui au fur et à mesure que la course avançait, pour une équipe qui n’a pas réussi à marquer du tout en 2019/20, pour quitter Diriyah avec neuf points déjà dans la course. sac représentait une formidable réussite.

Oliver Rowland de Nissan e.dams a terminé septième, avec Lucas Di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler), le vainqueur de vendredi et leader du championnat Nyck de Vries (Mercedes-EQ) et Pascal Wehrlein (TAG Heuer Porsche) complétant le top dix, soit 15 des 24 pilotes ont vu leur saison décevante au cours du week-end – un signe que la septième saison de Formule E pourrait bien être la plus disputée à ce jour.

Edoardo Mortara (ROKiT Venturi Racing), deuxième place d’hier, n’a même pas pu commencer à la suite de sa lourde chute d’essais libres. Preuve, s’il le fallait, que rien ne peut jamais être tenu pour acquis en Formule E – et qu’une campagne passionnante et imprévisible se trouve en magasin …

L’action reprendra avec la troisième manche – l’E-Prix de Rome en Italie – le samedi 10 avril.

Sam Bird, course de Jaguar

«J’étais un peu ému dans la voiture. C’était un grand mouvement et un grand pas pour moi de m’éloigner de ce qu’était ma famille à Envision Virgin Racing pour rejoindre Jaguar Racing, mais ils m’ont accueilli à bras ouverts et je suis heureux de remporter cette victoire. Le but des deux premiers tours était de venir ici et de marquer des points décents et si vous aviez dit que je repartirais avec 25 points, je l’aurais pris. Robin était tellement respectueux et un le plaisir de courir contre qui est exactement ce que vous attendez de son calibre. C’était vraiment, vraiment bon.

Robin Frijns, Envision Virgin Racing

«Je suis vraiment content aujourd’hui, surtout après avoir passé une journée aussi difficile hier. L’équipe a fait un travail incroyable pour renverser la vapeur. Espérons que nous pourrons conserver cette forme pour le reste de la saison. Nous devrons peut-être continuer à travailler sur le rythme de la course alors que Jean-Eric et Antonio se rapprochaient de moi vers la fin. Si nous continuons à avoir de bonnes séances de qualification, nous allons avoir une bonne saison. Il est toujours difficile de gérer l’énergie. Sam a eu une course très intelligente, c’était dommage que mon deuxième mode d’attaque n’ait pas fonctionné comme je l’avais prévu et Sam l’a pris plus tard et m’a doublé en T18 et à ce moment-là, je ne pouvais pas défendre. L’énergie a joué un grand rôle car je sentais que j’étais constamment à la limite de la surconsommation. Nick a fait un excellent travail pour sa première course en Formule E, c’est un excellent coéquipier à avoir et je pense qu’il sera très bon pour le reste de la saison. »

Antonio Felix da Costa, DS TECHEETAH

«Ce fut une bonne performance et un bon résultat aujourd’hui, nous avons montré que nous avions à nouveau le rythme et j’en suis très content. C’était vraiment une course amusante, avec des dépassements incroyables et une belle reprise. C’était notre dernière fois avec l’ancienne voiture, pour la prochaine course, nous aurons la nouvelle, qui est maintenant prête, et j’ai hâte de la conduire!

Championnat du monde de Formule E FIA

Formule ESaison 2021SportCircuit1SportFIA Formula E World ChampionshipCircuitSEASON 2021Formula E00Samedi 27 février 2021 – 23h00Samedi 27 février 2021 – 23h00

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*