Formule E – Rédemption à Rome: la victoire met Vandoorne en lice pour le championnat

Nouvelles sportives

Après sa pole position hier défaite au cours d’une course malchanceuse, la star de Mercedes-EQ, Stoffel Vandoorne, a remporté sa rédemption avec élégance aujourd’hui (11 avril), dominant la deuxième étape de l’E-Prix de Rome pour se lancer fermement dans la course au titre. dans le championnat du monde de Formule E ABB FIA.

Vandoorne a commencé la course autour du Circuito Cittadino dell’EUR à la quatrième place, mais il n’y est pas resté longtemps. Après un autre départ de voiture de sécurité en raison des conditions humides, Nick Cassidy a mené le peloton pour Envision Virgin Racing de son collègue recrue de la série Norman Nato (ROKiT Venturi Racing), mais le baptême du feu du Néo-Zélandais en Formule E s’est poursuivi alors qu’il s’enfermait dans le virage trois. et détourna son avantage.

L’OTAN a hérité de la première place devant Pascal Wehrlein (TAG Heuer Porsche) et Vandoorne, tous deux rétrogradant bientôt la ROKiT Venturi Racing à la troisième position. Le Belge a alors entrepris de combler l’écart de 1,3 seconde avec son rival allemand devant.

Vandoorne a été le premier de la paire à activer son mode d’attaque d’ouverture, ne concédant du terrain qu’à Wehrlein. Ce dernier a emboîté le pas peu de temps après, hissant l’homme Mercedes à la tête, à quel point la course a tourné à l’envers. Un rapprochement entre les anciens champions Lucas Di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler) et Sébastien Buemi (Nissan e.dams) a laissé le Brésilien dans le mur, faisant ressortir un Full Course Yellow.

Cela a neutralisé les deux minutes restantes du mode d’attaque de Wehrlein, l’empêchant de lancer une contre-offensive – et à partir de ce moment, Vandoorne n’a jamais regardé en arrière.

Avec 13 tours dans les livres, le joueur de 29 ans avait presque cinq secondes d’avance sur son poursuivant le plus proche, qui était maintenant Alexander Sims de Mahindra Racing, qui a passé les premières étapes à se frayer un chemin devant Maximilian Günther (BMW i Andretti Motorsport) et l’OTAN. avant de rattraper Wehrlein au Full Course Yellow re-start pour pincer la deuxième place.

La marge confortable de Vandoorne a été effacée à quelques minutes de la fin, lorsque René Rast a tapoté le mur à la sortie du dernier virage et a cassé sa suspension pour aggraver une journée difficile pour Audi Sport ABT Schaeffler. Avec la voiture de l’Allemand coincée dans le mur, la voiture de sécurité a été invoquée, regroupant le peloton.

Ce qui a suivi a été une explosion d’un seul tour au drapeau à damier, le leader déployant son FanBoost pour laisser un peu de répit entre lui et les Sims et s’accrocher à la fin. Le Britannique a couronné une course impressionnante en remportant le butin du deuxième, l’OTAN prenant la troisième place sur la route après avoir repassé Wehrlein à 13 minutes de la fin.

Le Français, cependant, serait par la suite disqualifié pour consommation d’énergie excessive, promouvant Wehrlein sur le podium. Dans une certaine consolation pour ROKiT Venturi Racing, Edoardo Mortara a terminé quatrième après un bon entraînement, réalisant un arrêt spectaculaire dans le dernier tour après avoir brièvement perdu le contrôle d’une bosse. Günther l’a suivi à la maison en cinquième position pour enfin lancer sa saison, avec le podium de samedi, Mitch Evans (Jaguar Racing), se battant pour la sixième place.

Le champion en titre António Félix da Costa (DS TECHEETAH) était l’une des stars du spectacle alors qu’il se frayait un chemin à travers le terrain à partir d’un petit 16e sur la grille à la septième place au drapeau, avec Tom Blomqvist (NIO 333), Nico Müller de Dragon / Penske Autosport et Sébastien Buemi (Nissan e.dams) complètent le top dix.

La journée du poleman Cassidy est allée de mal en pis, après s’être battue de 11 anse à la huitième après sa première rotation, il a été renversé dans le mur par Oliver Rowland (Nissan e.dams) – une indiscrétion pour laquelle le Britannique a écopé d’une pénalité de dix secondes.

Il n’y avait pas non plus de points pour le vainqueur de samedi Jean-Éric Vergne (DS TECHEETAH), qui ne pouvait pas gérer mieux que 11e après avoir eu du mal à se qualifier. Il a ensuite perdu du temps supplémentaire en raison du fait que Robin Frijns (Envision Virgin Racing) n’a pas réussi à se tenir à moins de dix longueurs de voiture de la voiture devant lors du démarrage de la voiture de sécurité – pour lequel le Néerlandais a reçu une pénalité de cinq secondes.

En effet, aucun des trois premiers du classement du championnat à l’entrée de la course n’a finalement marqué, avec deux d’entre eux – Sam Bird de Jaguar Racing et Nyck de Vries de Mercedes-EQ – éliminés dans un empilement final de trois voitures initié lorsque le Néerlandais a perdu. contrôle sur la course au virage sept, avec Rowland également pris dans la mêlée.

La saison 2020/21 de Formule E se poursuivra avec un autre double en-tête à Valence, en Espagne, les 24 et 25 avril.

Stoffel Vandoorne (Mercedes-EQ Formula E Team)

«Aujourd’hui, c’était une question de rédemption pour hier. Le rythme de la voiture a été excellent tout le week-end et aujourd’hui, nous avons réussi à obtenir une séance de qualification décente malgré les conditions de piste difficiles. Je tiens à féliciter mon équipe. Nous avions une très bonne stratégie avec le mode Attack et avons réussi à créer un écart en cas de besoin. Cela fait du bien d’atteindre cet objectif aujourd’hui avec cette équipe. »

Alexander Sims (Mahindra Racing)

«L’équipe semblait satisfaite du résultat d’aujourd’hui. L’écart pour dépasser Pascal était assez étroit, mais nous avons bien réagi et avons eu une stratégie réussie. Je suis satisfait de la course et de la façon dont nous avons utilisé le mode Attack. C’est mon deuxième week-end avec Mahindra Racing et nous avons encore beaucoup à apprendre sur le rythme et les qualifications. Nous continuerons à travailler et à essayer.

Pascal Wehrlein (TAG Heuer Porsche Formula E Team)

«Ça fait du bien d’être sur le podium, mais je suis toujours déçu car je menais la course à un moment donné. Nous avons raté de bonnes opportunités mais ce fut une bonne journée pour nous dans l’ensemble. En course et en qualifications, on a l’impression de manquer de rythme. Nous devons continuer à travailler et nous améliorer pour la prochaine course. Je suis satisfait de mon résultat lors de mon deuxième week-end avec TAG Heuer Porsche Formula E Team. Stoffel a été extrêmement rapide aujourd’hui, alors félicitations à lui pour sa première victoire de la saison!

Championnat du monde de Formule E FIA

Formule ERome E-PrixSAISON 2020-2021SportCircuit1SportFIA Formula E World ChampionshipCircuitSEASON 2020-2021Formula ERome E-Prix00Dimanche 11 avril 2021 – 17h38Dimanche 11 avril 2021 – 17h38

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*