IMPRESSIONNANT CHOUCHI PREND LA MEILLEURE PLACE À TBILISI

Les choses ne se sont pas déroulées comme prévu pour Tato GRIGALASHVILI (GEO), leader géorgien et actuel champion d’Europe dans la catégorie des -81 kg. En demi-finale, c’est Sami CHOUCHI (BEL) qui, à une minute de la fin du chrono, a éliminé le favori géorgien en le jetant avec ura nage pour ippon. Dans la finale, Chouchi a affronté Shamil BORCHASHVILI (AUT) sans tête de série et a reçu un choc quand, après seulement 12 secondes, il a été jeté pour ce qui avait été initialement donné à ippon. Heureusement pour Chouchi waza ari a été donné à la place. Cela a semblé réveiller Chouchi et lors de l’échange suivant, les concurrents sont entrés dans Newaza. Chouchi a appliqué un shime waza dont Borchashasvili a pris un peu plus de temps qu’il n’aurait souhaité puiser, ce qui a fait perdre momentanément connaissance à l’Autrichien. Quelques secondes plus tard, l’Autrichien était de nouveau sur pied, aucun mal, à part peut-être sa fierté, mais le concours et la médaille d’or étaient entre les mains d’un Chouchi rayonnant. Le triple médaillé mondial Antoine VALOIS-FORTIER (CAN) s’est blessé lors de son repêchage et n’a pas pu participer au premier du concours pour la médaille de bronze permettant à Murad FATIYEV (AZE), âgé de 22 ans, de remporter sa première médaille du Grand Chelem . Tato Grigalashvili a réussi à revenir dans le deuxième des concours pour la médaille de bronze contre Alan KHUBETSOV (RUS). Dans un match un peu sombre, Khubetsov a récolté trois shidos pour donner à Grigalashvili une place sur le podium.

Sami Chouchi (BEL) a décroché la médaille d’or dans la catégorie des -81 kg. c) Marina Mayoroya.

La tête de série numéro un, Catherine BEAUCHEMIN-PINARD (CAN), a été à la hauteur de sa position de tête quand, en finale de la catégorie -63 kg, la double championne panaméricaine a battu YANG Junxia (CHN). La Canadienne a jeté habilement l’athlète chinoise avec kata guruma pour ippon pour remporter sa deuxième médaille d’or du Grand Chelem. Dans le premier des concours pour la médaille de bronze, OZBAS Szofi (HUN) a été lancé deux fois par Geke VAN DEN BERG (NED), le deuxième étant un ko soto gari magnifiquement exécuté pour ippon. Dans une répétition de la finale du Grand Chelem d’Ekaterinbourg 2019, Daria DAVYDOVA (RUS) a battu Lucy RENSHALL (GBR) cette fois après 26 secondes de score en or avec un compteur pointu en utilisant ko soto gake.

TSEND-OCHIR Tsogtbaatar (MGL) a ensuite remporté la médaille d’or à Tachkent en remportant l’or ici à Tbilissi. Dans la finale, le Mongol a vaincu le favori Arthur MARGELIDON (CAN) alors qu’il ne restait plus que 20 secondes au chronomètre, Tsend-Ochir a lancé le Canadien avec ko uchi gari pour ippon. Pendant ce temps, malgré une médaille de bronze, la championne olympique 2012 Lasha SHAVDATUASHVILI (GEO) ressentira néanmoins une pointe de déception. Shavdatuashvili n’a pas pu profiter de la compétition à domicile et a perdu en quart de finale face à Denis IARTCEV (RUS). Dans une bataille tactique, Shavdatuashvili est revenu dans le concours pour la médaille de bronze pour devancer la deuxième tête de série Akil GJAKOVA (KOS), le Kosovar ramassant trois shidos. Il y a eu beaucoup plus d’action dans le deuxième concours pour la médaille de bronze où le nouveau venu Aleko MAMIASHVILI (GEO) a battu le très expérimenté Denis IARTCEV (RUS). Le Géorgien a pris du retard tôt par waza ari mais est revenu avec deux scores, ce dernier étant un énorme ko soto gake pour ippon.

Lasha SHAVDATUASHVILI (GEO) était l’une des deux athlètes géorgiennes à remporter une médaille de bronze dans la catégorie des -73 kg. c) Marina Mayorova.

Maria PORTELA (BRA) a remporté sa troisième médaille d’or du Grand Chelem dans la catégorie des -70 kg lorsqu’elle a battu en finale Madina TAIMAZOVA (RUS), sujette à l’erreur. Trois erreurs directes de la part du Russe le mieux placé de la catégorie ont signifié peu d’action et Taimazova devra ranger les choses afin de s’assurer qu’elle récolte les médailles et les points que ses compétences méritent. Dans le premier des concours pour la médaille de bronze, Gulnoza MATNIYAZOVA (UZB) a fait juste assez pour dépasser Anka POGACNIK (SLO). Un seul waza ari marqué avec uchi mata makikomi a suffi à l’athlète ouzbek pour remporter la médaille de bronze. Lors de sa première apparition à un Grand Chelem, Joana CRISOSTOMO a eu l’opportunité (POR) de décrocher une médaille lorsqu’elle s’est heurtée à Gabriella WILLEMS (BEL) lors du deuxième concours pour la médaille de bronze. Le Belge a cependant eu d’autres idées et finalement in newaza a obtenu une soumission de jujigatame.

Madina TAIMAZOVA (RUS) a ouvert la voie à la finale de la catégorie -70kg. c) Marina Mayorova.

Le poste IMPRESSIONNANT CHOUCHI PREND LE TOP SPOT À TBILISI est apparu en premier sur Union européenne de judo.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*