Karting FIA – Superkarts devant la foule à Assen

Nouvelles sportives

Les résultats du premier concours à Donington (GBR) au début du mois de juin étaient conformes aux prévisions, les forces sont connues et la continuité est attendue sur le front. Cinq conducteurs hollandais seront présents, autant que les Allemands et moins que le contingent britannique et ses sept représentants. L'hégémonie des moteurs de VM augmente. Seuls cinq pilotes sont équipés de PVP et deux de DEA.

Une pointe d’incertitude a duré jusqu’à l’an dernier car c’est la piste où le favori Peter Elkmann (DEU – Anderson / VM) a eu le plus de mal à trouver le parfait équilibre de son équipement. Le champion d'Europe en titre a depuis rectifié la situation et peut désormais utiliser tout son potentiel sur les 4,555 km du circuit hollandais, comme le prouve sa domination en 2017. Le circuit TT offre toutefois une opportunité aux outsiders de s'imposer dans le résultat final. Bien que la grande forme pour Elkmann soit une certitude, il va à nouveau faire face à son rival, Adam Kout (CZE – MS Kart / DEA), le double champion d'Europe en 2015 et 2016. Sa réduction de programme cette année au seul Championnat d'Europe aurait pu être désavantage, mais la réponse qu’il a donnée au leader à Donington a montré que ce n’était pas le cas. Le Czech Driver a toujours su s’adapter au circuit d’Assen pour trouver la configuration la plus appropriée.

En l'absence de Liam Morley (GBR – Anderson / DEA), quatre autres participants sont susceptibles de se mêler au duel des leaders. Andréas Jost (DEU – Anderson / VM), qui a connu une saison 2017 remarquable, confirme sa forme depuis le début de l’année. Il a notamment battu Elkmann à Dijon en Championnat de France et a réalisé un double podium à Donington. Marcel Maasmann (NLD – Anderson / VM) est un habitué de cette compétition. Il n'a peut-être pas le même équipement que ces rivaux, mais à la maison, il utilise sa connaissance supérieure de la piste, d'autant plus qu'il devrait être motivé par sa quatrième place provisoire au championnat. Yannick De Brabander (BEL – MS Kart / VM), après avoir été la révélation de 2016, conserve tout son potentiel et sa motivation pour gagner malgré une saison 2017 difficile. Il pourra probablement compter sur des progrès en matière de fiabilité cette année. Enfin, Daniel Clark (GBR – Anderson / VM) doit éviter le destin après sa double retraite à Donington. L'année dernière, il s'était bien battu avec d'excellents départs.

Parmi les plus sérieux outsiders figurent Carl Hulme (GBR – Anderson / VM), de retour sur deux cylindres depuis 2017, le jeune et prometteur Recardo Van Dijk (NLD – MS Kart / VM) qui mérite d’élargir son programme annuel ou Jaime Zuleta. (COL – MS Kart / VM) qui a marqué des points importants à Donington.

Le Superkart en représentation devant la foule d'Assen

La deuxième compétition du championnat d 'Europe FIAKarting – Superkart se déroulera les 18 et 19 août sur le temple néerlandais de la vitesse, le circuit d' assen qui pourrait être candidat pour recevoir la F1 dans le futur. «Gamma Racing Day», une équipe impressionnante avec des démonstrations diverses, comme celle de Renault Sport F1 Team ou celle de Superbike.

Les résultats de la première compétition à Donington (GBR) début juin ont été fidèles aux prévisions, les forces en présence sont connues et il faut donc s'attendre à une continuité aux avant-postes. Cinq Pilotes néerlandais seront présents, soit autant que les Allemands et moins que la Colombie britannique et ses sept représentants. L'hégémonie des moteurs VM s'accroît. Seuls cinq pilotes sont équipés de dispositifs PVP et de deux DEA.

Peter Elkmann (DEU – Anderson / VM) a plus de mal à trouver l 'équilibre parfait de son ensemble. Le champion de l'Europe en titre a a rectified the tire and now now to all in an her event in 4,555 km du tracé hollandais, a prouvé sa domination en 2017. Le TT Circuit offre une possibilité aux outsiders pour s'intercaler dans l'enchaînement final. Si la grande forme d'Elkmann est une certitude, il faudra affronter une nouvelle fois son rival de fils, Adam Kout (CZE – MS Kart / DEA), double Champion d'Europe 2015 et 2016. Son programme réduit cette année au seul Championnat d ' L'Europe pourrait s'avancer, mais la réplique qu'il donnait au chef à Donington à montré qu'il n'en était rien. Le Tchèque est toujours disponible sur le site d'Assen pour trouver le programme plus approprié.

La suite du forfait de Liam Morley (GBR – Anderson / DEA), quatre autres participants sont susceptibles de se mêler au duel de tête. Andréas Jost (DEU – Anderson / VM), qui a réalisé une saison 2017 remarquable, confirme depuis le début de l'année. Il a notamment battu Elkmann à Dijon et Championnat de France et signé un double podium à Donington. Marcel Maasmann (NLD – Anderson / VM) est un animateur régulier de cette compétition. Il n'est pas possible de faire du matériel au même niveau que ceux-ci, mais à domicile Yannick De Brabander (BEL – MS Kart / VM), après avoir découvert la révélation 2016, conserve tout son potentiel et sa force de vaincre, malgré une saison 2017 difficile. Il peut sans doute s'appuyer sur une fiabilité en progrès cette année. Enfin, Daniel Clark (GBR – Anderson / VM) a besoin de conjurer le trio après fils double abandon à Donington. Il s'est bien battu aux avant-postes.

Carl Hulme (GBR – Anderson / VM) parmi les personnes les plus douteuses (COL – MS Kart / VM) qui engrangé des points importants à Donington.

Championnat d'Europe FK de Karting Superkart

Karting de la FIAKartingSAISON 2018SportCircuit1SportFIA Karting Championnat d'Europe de SuperkartCircuitSEASON 2018FIA KartingKarting00Vendredi 10 août 2018 – 21h23Vendredi 10 août 2018 – 21h23

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*