LE NUMÉRO UN MONDIAL TUSHISHVILI RESTE TITRE DE MAÎTRE

La deuxième et dernière journée des Masters mondiaux de Guangzhou a vu le champion du monde actuel, Guram TUSHISHVILI (GEO) remporter la médaille d’or et conserver son titre de Masters mondiaux dans la catégorie des +100 kg. Ce faisant, Tushishvili a confirmé son statut de numéro un mondial en devançant le top dix du classement mondial. Bien sûr, il y aura la question lancinante de Teddy RINER (FRA), dont le «time-out» coïncide avec l’ascension de Tushishvili. Mais ce n’est pas la faute du Géorgien et cela ne devrait pas nuire à l’ampleur de son succès cette année. Tushishvili aura suffisamment de temps pour se préparer à cette confrontation, chaque fois que le géant français décidera qu'il est temps de revenir, peut-être au Grand Chelem de Paris en 2019. Pour le moment, le Géorgien fait la loi. Pas une fois aujourd'hui, Tushishvili n'a eu à parcourir la distance. Et même quand, face à KAGEURA Kokoro (JPN), le Géorgien n’a pas été en mesure de produire un ippon, c’est plus dû à la détermination de Kageura de défendre son plan, ce qui lui a valu de récolter trois shidos et d’offrir le concours à Tushishvili. En finale, Tushishvili a battu pour la troisième fois le grand médaillé de bronze olympique du Brésil, Rafael SILVA (BRA). Les médailles de bronze ont été remportées par Tamerlan BASHAEV (RUS) et David MOURA (BRA), généralement courageux et passionnés.

Dans la catégorie des moins de 81 kg, la Russie aurait dû figurer dans les médailles étant donné qu'elle comptait trois concurrents, dont l'un était l'actuel champion olympique et champion du monde en titre, Khasan KHALMURZAEV (RUS). Cependant, c'est Aslan LAPPNIAGOV (RUS) qui s'est rendu en finale pour la deuxième année consécutive, où il a été battu cette fois par SASAKI Takeshi (JPN). Les médailles de bronze ont été remportées par Vedat ALBAYRAK (TUR) et Frank DE WIT (NED).

Dans la catégorie des moins de 90 kg, Nikoloz SHERAZADISHVILI (ESP), champion du monde actuel, a remporté la médaille d’or pour confirmer sa place de numéro un incontesté dans une catégorie avec tous les principaux prétendants. En finale, le jeune Espagnol a battu le numéro 3 mondial TOTH Krisztian (HUN). Les médailles de bronze ont été remportées par Mikhail IGOLNIKOV (RUS) et Islam BOZBAYEV (KAZ).

Il y a eu plus de succès pour la Géorgie dans la catégorie des -100 kg où Varlam LIPARTELIANI (GEO) a conservé son titre de champion du monde. Le Géorgien a maintenant le record unique d’être apparu dans les 7 tournois World Masters. Son adversaire en finale cette année, LKHAGVASUREN Otgonbaatar (MGL) n’a pas pu participer à la compétition en raison d’une blessure subie lors d’une manche précédente. Les médailles de bronze ont été remportées par Ramadan DARWISH (EGY) et IIDA Kentaro (JPN).

Dans la catégorie des -70 kg, la médaille d’or a été remportée par NIIZOE Saki (JPN). En finale, elle a défait trois fois le champion du monde Yuri ALVEAR (COL). Les médailles de bronze ont été remportées par Michaela POLLERES (AUT) et Sanne VAN DIJK (NED).

Dans la catégorie des -78 kg, il y avait une absence surprise sur le podium de l’un des trios néerlandais, le trio japonais se classant respectivement 1, UMEKI Mami (JPN), 2, SATO Ruika (JPN) et 3, HAMADA Shori (JPN). La médaille de bronze restante est allée à Natalie POWELL (GBR).

Dans la catégorie des plus de 78 kg, les Japonaises ont achevé leur quasi-domination de la division féminine en remportant une 5e médaille d’or, après la défaite de SONE Akira (JPN) en finale, ancienne championne du monde et championne olympique Idalys ORTIZ (CUB). Les médailles de bronze ont été remportées par Larisa CERIC (BIH) et Maria Suelen ALTHEMAN (BRA).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*