L’UEJ FOURNIT DES PLANS POUR L’AVENIR AU 73E CONGRÈS ORDINAIRE

Avec un mot de bienvenue du président Sergey Soloveychik, le 73e Congrès ordinaire de l’Union européenne de judo a débuté aujourd’hui à Istanbul, en Turquie.

M. Soloveychik a exprimé sa grande appréciation à toutes les fédérations sachant à quel point la période de pandémie a été difficile pour toute l’humanité et notre famille du judo. Il a poursuivi en expliquant que l’incapacité de poursuivre nos projets d’éducation aura surtout affecté la communauté du judo à tous les niveaux, tout en remerciant gracieusement ceux qui avaient réussi à continuer avec une capacité réduite.

Merci à tous les pays qui ont aidé à continuer les épreuves de judo, je suis très fier de vous tous ainsi que de notre belle équipe et de nos travailleurs acharnés. Nous avons été une seule famille dans cette crise.

Initialement, les présidents nouvellement élus ont été annoncés, notamment ; Rashad Nabiyev (AZE), Sébastien Bonte (BEL), Lovrencij Galuf (SLO), Esa Niemi (FIN), Kaido Kaljulaid (EST), Ivan Kaufman (LIE) et Dimitrios Michailidis (GRE).

LES QUESTIONS FINANCIÈRES

Le trésorier général, Dr Laszlo Toth, a dirigé la présentation d’ouverture du congrès, qui a discuté des questions financières. Bien sûr, l’entretien a commencé avec l’impact que Covid-19 avait eu sur l’UEJ et les fédérations nationales, mais sa conclusion a été positive car le syndicat a réussi à rester stable malgré l’absence d’événements.

Dr Laszlo Toth. © Carlos Ferreira

Le Dr Toth a déclaré que l’UEJ était la première union continentale à accueillir ses championnats continentaux après la pause de la compétition et que depuis lors, il y a eu un retour constant à la normale. Il a également eu le plaisir d’annoncer l’augmentation des sponsors depuis la pandémie avec de nouveaux contrats en place pour soutenir les fédérations nationales, non seulement pendant cette période mais suite à la pandémie.

QUESTIONS SPORTIVES

Le vice-président de l’UEJ, M. Michal Vachun, a ensuite évoqué le secteur du sport. Des remerciements ont été répétés pour les pays qui avaient accueilli des événements cette année, et avec deux autres à faire en France et à Prague, les vœux ont été exaucés. M. Vachun était heureux d’annoncer que les cadets et les juniors ont pu revenir pour les championnats continentaux après les épreuves seniors avec une grande ambition pour 2022 pour remplir à nouveau le calendrier. Les emplacements des championnats continentaux et mondiaux ont tous été décidés en dehors des championnats du monde juniors; La Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque et la France seront les hôtes.

M. Michal Vachun. © Carlos Ferreira

L’attention a été attirée sur le succès de l’Union Européenne de Judo aux Jeux Olympiques de Tokyo, démontrant le nombre croissant de médailles remportées par le continent ; 34 médailles de 17 nations ont été décernées dans l’épreuve individuelle et par équipes mixtes, un nombre record même sans les réalisations par équipe.

QUESTIONS D’ARBITRAGE

L’arbitrage était assuré par le directeur de l’arbitrage, M. Alexandr Jatskevitch. Il a accordé une importance à la formation des arbitres lors de la préparation de certains pour les événements de l’IJF, mais a également déclaré qu’il y avait une importance égale accordée aux commentaires des arbitres des événements de l’EJU afin qu’il y ait une boucle continue d’amélioration. Il y a un espoir d’accueillir à nouveau un séminaire d’arbitrage et de coaching en mars 2022.

M. Alexandr Jatskevitch. © Gabi Juan

De nouveaux aspects pour le département d’arbitrage sont l’introduction d’un «test en ligne pour arbitres» qui peut être trouvé sur le site Web de l’UEJ, ce n’est pas seulement pour les arbitres mais pour la communauté au sens large de tester leurs connaissances en judo. Une autre mission est de travailler avec les fédérations nationales pour organiser des séminaires d’arbitrage hébergés par la commission d’arbitrage de l’UEJ, avec l’idée de combiner cela avec les championnats nationaux et de marier la pratique avec le retour d’expérience.

QUESTIONS D’ÉDUCATION

Laurent Commanay ayant démissionné de son poste, le Comité Exécutif a proposé que le Commissaire Scientifique de l’UEJ, Yves Cadot, prenne le poste de Directeur de la Formation de l’UEJ. Comme il n’y avait pas de désapprobation de la part des fédérations nationales, sa position a été confirmée.

La vice-présidente Jane Bridge,

Tout d’abord, quelques mots pour rappeler à tous que Jigoro Kano a créé le judo avant tout comme un outil d’éducation qui est depuis également devenu un sport mondialisé. Comme vous le savez, la devise de l’UEJ est « le judo plus que le sport », mais nous aimons la considérer non seulement comme un slogan mais comme une vision.

Nous pensons que le judo n’est pas seulement destiné aux performances d’élite, il est également important pour les jeunes, les moins jeunes, les différents, de pratiquer le judo. Nous pensons que les bénéfices tirés de la pratique du judo contribuent à former de meilleures personnes.

Mme Jane Bridge. © Gabi Juan

Soulignant les événements de l’année à venir, le vice-président a déclaré que les besoins spéciaux seraient officiellement inclus dans les Championnats d’Europe de Kata 2022 pour la première fois ainsi que la poursuite des juniors. Des plans sont en place pour un camp d’été Kata, une tournée de séminaires, des séminaires d’arbitres en ligne et une collaboration plus poussée avec l’IJF.

La communauté, de la haute performance aux enfants, attend avec impatience le festival annuel de judo EJU et peut à nouveau se réjouir de son retour à Porec en 2022, avec l’inclusion supplémentaire d’un séminaire d’éducation.

Comme le département de l’éducation est un point central de l’EJU, il y a eu beaucoup plus de mises à jour, y compris des mises à jour de sites Web pour la bibliothèque des sciences et des sites complètement séparés pour la Judo Schools League et la Judo Youth League qui s’adressent ensemble aux enfants âgés de sept à quinze ans. Les séminaires Améliorez votre club ont maintenant élargi leur portée et se spécialiseront, non seulement pour les entraîneurs de club avec des jeunes générations en développement, mais aussi pour les kata et les besoins particuliers.

QUESTIONS DE MARKETING

Le fondateur d’IpponGear, le vice-président, M. Otto Kneitinger, était de retour à l’UEJ en 2020. Aujourd’hui, après une année intense, il a fait une présentation au congrès concernant les difficultés rencontrées suite au début de la pandémie et comment l’UEJ a mis en place des mesures pour assurer un rétablissement complet et être en mesure d’aider les fédérations plus qu’avant.

M. Otto Kneitinger. © Gabi Juan

Un « parapluie de sauvetage » a été mis en place pour aider à protéger à la fois les fédérations nationales et les partenaires de l’UEJ. L’accueil d’événements étant très coûteux pour les fédérations nationales, le premier obstacle était de réduire ces coûts tout en soutenant les partenaires, et donc une diminution de 10 % était l’objectif. Une conversation avec les partenaires a été convenue, afin que 100% de leur parrainage aille aux fédérations. De nouveaux contrats ont été conclus avec des acteurs majeurs du domaine, notamment IHG, Hilton et Marriott, qui seront un énorme soutien pour l’hébergement pendant les événements et la remise peut également être utilisée en dehors des événements.

L’objectif ultime est d’améliorer les services événementiels, de rendre le processus plus facile et plus viable financièrement pour les fédérations. En réalisant ces économies, également au sein de l’UEJ, davantage de soutien peut être apporté aux fédérations en termes de projets pour enfants, d’OTC, etc. tout en un seul endroit.

« C’est un grand plaisir d’être de retour à la maison. »

Une fois que les secteurs eurent présenté leurs conclusions et leurs propositions d’activités futures, le président de la FIJ, M. Marius Vizer, s’est levé pour s’adresser au congrès. Il a commencé par dire à quel point c’était un plaisir d’être à nouveau « de retour à la maison » en tant que président précédent de l’UEJ.

Président de la FIJ, M. Marius Vizer. © Gabi Juan

M. Vizer a poursuivi en félicitant M. Soloveychik et son équipe ainsi que les fédérations nationales, pour leur travail en coulisses et bien sûr, les incroyables résultats olympiques. C’était la fête alors que l’Europe remportait le tout premier titre olympique par équipes mixtes avec des remerciements particuliers à l’incroyable équipe de France. On parlait de solidarité dans le judo, que c’est la puissance de notre sport qui s’est reflétée dans cette période des plus éprouvantes depuis 2020.

Je suis toujours avec toi, même quand je ne suis pas à tes côtés. Je vous souhaite une bonne santé, tout le meilleur et bonne chance pour l’avenir.

Après la conclusion du discours de M. Vizer, un honneur spécial a été décerné à M. Richard Galea Debono, un prix d’appréciation pour ce poste de consultant juridique pour l’Union européenne de judo.

M. Sergey Soloveychik et M. Richard Galea Debono. © Gabi Juan

Le dernier point était la relocalisation de l’EJU, car auparavant l’enregistrement était à Malte et il a maintenant été convenu qu’elle déménagera en Autriche. Le congrès était dirigé par le directeur du siège social de l’UEJ et président de la fédération autrichienne de judo, M. Martin Poiger.

Ce congrès a été couronné de succès et s’est conclu par le président de l’UEJ.

L’article L’EJU FOURNIT DES PLANS POUR L’AVENIR AU 73E CONGRES ORDINAIRE est apparu en premier sur Union européenne de judo.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*