MERC – Vojtĕch Štajf est le premier vainqueur non arabe du rallye international du Qatar Manateq depuis 1986

Nouvelles sportives

Le Tchèque Vojtĕch Štajf et sa navigatrice Veronika Havelková ont créé leur propre petit morceau d’histoire samedi avec une victoire éclatante au Manateq International Rally of Qatar, la dernière manche du championnat FIA Middle East Rally.

Après la retraite de Nasser Saleh Al-Attiyah lors de la première étape de la journée, Štajf a remporté une victoire éclatante. Son succès marquait la première victoire du Qatar International Rally pour un pilote non-arabe depuis le succès du regretté Björn Waldegård avec son copilote Fred Gallagher dans une Toyota Celica Turbo en 1986. Cette victoire était aussi la première pour un non-Qatari. pilote depuis 2002 et la première victoire de MERC pour le Tchèque à la fin de sa première saison.

Štajf a remporté la première étape de la journée, puis a prolongé son avantage sur Adel Abdulla à 1min 50s avec le temps le plus rapide grâce à Al-Ghariyah. La marge de victoire éventuelle du pilote de la Škoda Fabia R5 était de 4 minutes 07.8s. Havelková est une double championne de Slovaquie, mais c'était sa première course avec Štajf.

La Tchèque, ravie, a déclaré: «Je suis désolée pour Nasser, mais cela se produit parfois. C'est rallier. Nous avons gardé le rythme pour être en sécurité dès le début, en attendant un problème possible pour Nasser. Cest ce qui est arrivé. Mon premier rassemblement a eu lieu en 1986 avec mon oncle. C’est là que j’ai décidé de devenir pilote de rallye. Je suis très heureux pour mes sponsors, qui m'ont encouragé à vivre un événement aussi difficile et stimulant que le Rally Qatar.

«Le Championnat du Moyen-Orient de cette année a été très difficile pour moi. Tous les rallyes étaient nouveaux pour moi et tous les événements étaient très différents. J'apprends encore à l'âge de 44 ans, même si je participe à des rassemblements depuis 22 ans. Cela a été un grand défi. "

Al-Attiyah et le navigateur français Matthieu Baumel se sont dirigés vers la première étape d’Al-Khor pour défendre une avance d’un peu plus de deux minutes, mais les Qatari espèrent obtenir un record 14.th Les victoires à domicile ont été ruinées à quelques mètres de l’étape lorsque l’embase arrière gauche de la Ford Fiesta R5 s’est brisée. L’équipage a eu du mal à atteindre l’étape, laissant 2min à 40,9 secondes à son nouveau chef Štajf, mais s’est retiré après la fin de vol.

Adel Abdulla, second du Qatar, et le nouveau navigateur libanais, Ziad Chebab, ont livré une première performance impressionnante à bord d’une Ford Fiesta R5. Adel a rapidement maîtrisé la performance accrue, bien que la perte de plus de deux minutes lors de la septième étape en raison de problèmes de direction assistée lui ait coûté toute chance réaliste d’attraper Štajf.

Abdullah Al-Kuwari a pris la troisième place du classement général quand Al-Attiyah a pris sa retraite et a ensuite perdu plus de deux minutes et demie après une crevaison et un problème de turbo dans la sixième étape. Mais le Qatari et son neveu Nasser Al-Kuwari ont remporté le podium final et remporté la catégorie MERC 2.

L’action de samedi a débuté dans le nord avec une étape raccourcie de 13,20 km à Al-Khor, précédant les 21,16 km inchangés de la spéciale Al-Ghariyah et les 14,22 km modifiés d’Al-Ruwais. Les étapes se sont répétées dans l'après-midi après la reprise du service au stade de handball du Qatar.

Visitez le classement pour consulter le classement du Championnat des Rallyes FIA Moyen-Orient 2018 après la cinquième manche.

Championnat du Moyen-Orient des Rallyes

MERCSAISON 2018SportRallies1SportMoyen East Rally ChampionshipRalliesSEASON 2018MERC00Lundi 19 novembre 2018 – 12h57Lundi 19 novembre 2018 – 12h57

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*