POLONAIS KATA «GRANDES EN QUANTITÉ ET EN QUALITÉ»

Après des expériences individuelles positives, les concurrents polonais sont revenus au tournoi officiel EJU Kata en 2016. Initialement à Bruxelles, ils se sont ensuite rendus aux Championnats d'Europe de Kata avec une paire.

Lors des Championnats d'Europe de Kata 2017, au fur et à mesure de l'intérêt, le président polonais, M. Jacek ZAWADKA, s'est entretenu avec le secrétaire général de l'EJU, M. Ezio GAMBA, et a sollicité le soutien de l'EJU pour développer le Kata en Pologne. Jane Bridge, vice-présidente de l'UEJ, a ensuite collaboré avec le président du comité Dan en Pologne, Sławomir SMATER, président de la commission Kata et de la commission UEJ Kata.

Le programme a été considérablement développé ces dernières années et remonte à 2016, alors qu'il n'y avait que deux représentants. Année après année, les judokas polonais ont renforcé leurs efforts. Lors des plus récents championnats nationaux, les cinq Kata étaient inscrits au programme, classés par catégories d’âge à partir de 11 ans. Outre ce brillant développement, il y a maintenant deux coupes polonaises de Kata dans l'horaire annuel.

Trois paires ont pris part aux Championnats du monde à Cancún l'année dernière. Leszek PIASTKA et Anna JAGIELLO ont terminé cinquième du Kodokan Goshin Justsu, illustrant les progrès accomplis au niveau mondial.

L'intérêt continue de croître en Pologne et le nombre de paires augmente d'année en année. Séance de travail nationale sur les kata, Varsovie.

Le week-end dernier, Varsovie a accueilli la session de travail nationale Kata afin de préparer les prochains championnats d'Europe à Las Palmas de Gran Canaria, en Espagne. Avec neuf paires présentes à cette session, ils sont confiants que la plupart d’entre eux participeront en Espagne en juillet.

C'est fantastique de voir l'évolution de l'équipe de Kata en Pologne, qui n'était pas si populaire il y a trois ans à peine et qui compte maintenant des couples présents aux championnats d'Europe et du monde. Le partenariat entre l'UEJ et la fédération nationale motivée s'est révélé être un succès et constitue un exemple pour ceux qui souhaitent développer leurs propres équipes.

Par Thea Cowen

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*