PREMIER JAMAIS GRAND SLAM GOLD POUR MEHDIYEV

Le troisième et dernier jour du Grand Chelem de Düsseldorf a vu Mammadali MEHDIYEV (AZE) remporter le plus grand prix de sa carrière internationale à ce jour. Dans un groupe de 62 judoka, la plus grande catégorie de poids de la compétition, Mehdiyev s'est battu férocement dans ce qui a sûrement été sa plus longue journée sur le circuit mondial de la FIJ. Sans bénéficier d'un bye au premier tour, Mehdiyev devait vaincre six adversaires avant de remporter la médaille d'or dans la catégorie des moins de 90 kg, pour le placer sur le podium du Grand Chelem pour la première fois.

Il se peut que ceux qui considèrent que Mehdiyev ait eu la chance de se retrouver dans la moitié inférieure du tirage au sort, sachant que la première moitié comptait quatre champions du monde, dont le détenteur actuel Nikoloz SHERAZADISHVILI (ESP), GWAK Donghan (KOR), Avtandil TCHRIKISHVILI (GEO) et Loic PIETRI (FRA). Avec cette concentration, la foule de l’ISS Arena n’a pas tardé à attendre le début du carnage. À chaque tour est venu une nouvelle victime.

Le premier des «quatre célèbres» à tomber fut Tchrikishvili qui, pour être juste, pouvait difficilement être considéré comme tombé; une blessure survenue dans la zone d'échauffement l'a empêché d'atteindre le premier tour et le tatami. Au deuxième tour, c'est Pietri qui a perdu face à Mikhail IGOLNIKOV (RUS). La troisième ronde a vu Gwak perdre face à MURAO Sanshiro (JPN). Cela laissait Sherazadishvili, dont la défaite en quart de finale contre Jesper SMINK (NED) a consigné l’Espagnol au repêchage, ce qui signifiait qu’il n’y aurait au moins aucun champion du monde (actuel ou non) en lutte pour la première place.

Mehdiyev naviguait sereinement dans la demi-finale et remportait les victoires sur Li KOCHMAN (ISR), BU Hebilige (CHN), Robert FLORENTINO (DOM) et le médaillé d’argent du monde, Ivan Felipe SILVA MORALES (CUB). . Le numéro deux, Aleksandar KUKOLJ (SRB), s'est qualifié pour les demi-finales, mais il est aussi tombé aux mains de l'impressionnable Mehdiyev. Dans la finale, même le dangereux Murao a trouvé Mehdiyev trop chaud, les Japonais ont été lancés pour waza ari et c'est grâce à ce score que le héros azéri a obtenu la médaille d'or. Tout à fait par hasard (appelez ça de la chance si vous le souhaitez), ni l'un des «quatre», ni Mehdiyev, ne se sont affrontés.

Podium

Dans la catégorie des moins de 90 kg, Mammadali MEHDIYEV (AZE) a remporté la médaille d’or. En finale, il a battu MURAO Sanshiro (JPN). Les médailles de bronze ont été remportées par Mikhail IGOLNIKOV (RUS) et Jesper SMINK (NED).

Dans la catégorie des -100 kg, IIDA Kentaro (JPN) a remporté la médaille d’or. En finale, il a battu le CHO Guham (KOR). Les médailles de bronze ont été remportées par Laurin BOEHLER (AUT) et Zelym KOTSOIEV (AZE).

Dans la catégorie des +100 kg, HARASAWA Hisayoshi (JPN) a remporté la médaille d’or. En finale, il a battu Inal TASOEV (RUS). Les médailles de bronze ont été remportées par Stephan HEYGI (AUT) et ULZIIBAYAR Duurenbayar (MGL).

Dans la catégorie des -78 kg, la médaille d’or a été remportée par Mayra Aguiar (BRA) lorsqu’elle a battu Anna Maria WAGNER (GER) en finale. Les médailles de bronze ont été remportées par Bernadette GRAF (AUT) et Klara APOTEKER (SLO). Dans la catégorie des + 78 kg, la médaille d’or a été remportée par Idalys ORTIZ (CUB) lorsqu’elle a battu ASAHINA Sarah (JPN) en finale. Les médailles de bronze ont été remportées par Iryna KINDZERSKA (AZE) et Maria Suelen ALTHEMAN (BRA).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*