RETOUR MAJEUR POUR NYMAN ET FINALE FINALE TOUJOURS FRANÇAIS AU CINQUIÈME JOUR

La première grande surprise de la journée a été celle de la sportive portugaise Barbara TIMO. La gagnante du Grand Prix de Tbilissi et médaillée d’argent du Grand Chelem de Paris a affronté la championne du monde actuelle, favorite du public, ARAI Chizuru (JPN) et a marqué très tôt avec Soto Makikomi et a fait un travail remarquable pour défendre son avantage jusqu’à épuisement. TIMO a battu la médaillée de bronze du monde 2018, Sanne VAN DIJKE (NED) et a pris sa place en demi-finale contre la championne d'Europe Margaux PINOT (FRA).

Carlos Ferreira

PINOT a battu dos à dos la gagnante du Grand Prix, Gemma HOWELL (GBR), ainsi que Maria PORTELA (BRA) et Michaela POLLERES (AUT) pour se rendre en demi-finale contre TIMO. La dernière fois qu'ils se sont affrontés, c'était en 2015, lorsque TIMO s'est imposé à l'Open européen d'Odivelas. Avec une différence de quatre ans, ce concours sera probablement très différent du dernier et il sera difficile de prédire le résultat. VAN DIJKE fera face à POLLERES au repêchage.

Carlos Ferreira

De son côté, la médaillée de bronze olympique Sally CONWAY (GBR) a dû faire un retour rapide dans son premier match contre Gulnoza MATNIYAZOVA (UZB), un sérieux rappel au vainqueur du Grand Chelem 2018 à Paris. CONWAY s'est retrouvée dans la même situation avec le jeune talent allemand Giovanna SCOCCIMARRO, qui a finalement remporté la victoire au score d'or. Elle avait beaucoup plus de contrôle en quart de finale avec Anna BERNHOLM (SWE), effectuant un basculement vers tani otoshi, jetant BERNHOLM à l’arrière et assurant une demi-finale.

Carlos Ferreira

Marie Eve GAHIE, de France, rencontrera CONWAY en demi-finale. La médaillée d'argent mondiale 2018 a été incroyablement rapide lors de sa transition vers le ne waza aujourd'hui, terminant ses deux premiers concours avec osae komi. La médaillée d'argent mondiale 2017, Maria PEREZ (PUR), a affronté l'athlète française avec le plus grand combat, bien qu'un waki-gatame lors de son précédent match ait pu affecter sa capacité à se battre à son plein potentiel. Le Portoricain n’a pas pu égaler le score waza ari de GAHIE et sera dans le repêchage contre BERNHOLM.

Il y a un potentiel pour une finale 100% française entre PINOT et GAHIE, mais ils doivent d'abord passer à travers leurs compétitions de demi-finales respectives.

Carlos Ferreira

Dans la catégorie des moins de 90 kg, Axel CLERGET (FRA), médaillé de bronze en 2018, a mis un terme à l’ambition du champion du monde actuel d’en faire une double victoire. Nikoloz SHERAZADISHVILI (ESP) a remporté la médaille d’or l’année dernière et est entré dans l’histoire en tant que premier champion du monde masculin de l’Espagne, mais ce n’était pas censé l’être aujourd’hui.

Bien que CLERGET se soit battu à son meilleur, un quart rapproché en quart de finale contre Noel VAN T END (NED) l'a envoyé au repêchage et les Néerlandais en demi-finale. VAN T END a connu une bonne journée en battant des athlètes talentueux, notamment le champion du monde 2015 et vainqueur du Grand Chelem de Paris 2019, GWAK Donghan (KOR). Il a apporté des améliorations significatives depuis l'an dernier à Bakou lors de son premier match. Depuis, il a remporté une médaille d'or en Grand Chelem à Ekaterinburg et une médaille d'argent à Osaka. Son match en demi-finale sera opposé au champion du monde 2017, Nemanja MAJDOV (SRB). Même s'il ne l'a pas battu auparavant, sa chance pourrait changer aujourd'hui.

Carlos Ferreira

Cela pourrait être un tronçon puisque MAJDOV est en feu aujourd'hui, effectuant son judo balistique, se frayant un chemin dans la piscine. Parmi ses adversaires, on retrouve Li KOCHMAN (ISR), médaillé d'argent aux Jeux européens 2019 et le médaillé de bronze de la même compétition, Mammadali MEHDIYEV (AZE). Les deux compétitions ont été difficiles pour l'athlète serbe, mais il a persévéré et a été convaincu de sa demi-finale. MEHDIYEV et CLERGET vont maintenant se rencontrer au repêchage.

Carlos Ferreira

Marcus NYMAN (SWE) des piscines C et D dans la catégorie des -90 kg. Un coup du sort, l'athlète suédoise qui a pris la cinquième place aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro et a remporté une médaille lors d'un tournoi national ouvert en 2017 avant de retourner au judo cette année, s'est imposé de force pour une demi-finale du championnat du monde contre le pays MUKAI Shoichiro (JPN), favori du Grand Chelem 2018 à Paris. Lors de cette mission, il a battu les habitués de la tournée de la FIJ Aleksandar KUKOLJ (SRB), Ciril GROSSKLAUS (SUI) et la tête de série no 2, TOTH Krisztian (HUN). Ce retour incroyable sera à surveiller dans le bloc final qui commence à 19 heures, heure locale.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*