Transcription de la conférence de presse du Grand Prix d'Autriche du dimanche 2019 – Transcription

Nouvelles sportives

PILOTES
1 – Max VERSTAPPEN (Red Bull Racing)
2 – Charles LECLERC (Ferrari)
3 – Valtteri BOTTAS (Mercedes)

ENTREVUES SUR LA PISTE
(Dirigé par Martin Brundle)

Q: Max Verstappen, quelle course étonnante vous avez menée. Nous voyons deux voitures du génial Niki Lauda: une Ferrari et une McLaren. Un digne champion bien sûr, à trois reprises, une légende dans ce pays, que nous avons récemment perdue. Vous et Charles l'avez rendu fier lors de ce grand prix, félicitations.
Max VERSTAPPEN: Je vous remercie. Hou la la! Après ce départ, je pensais que la course était finie. Mais nous avons juste continué à pousser fort. Très vite, j’ai vu que le rythme n’était pas si mauvais que ça, mais j’ai eu une assez mauvaise crevaison lors de mon premier match. [set of] pneus. Et puis après l'arrêt au stand, nous volions. Vous pouvez voir maintenant dans la ligne droite que nous avions un bon rythme aussi pour pouvoir faire la passe. Bien sûr, extrêmement heureux pour toute l'équipe et aussi pour Honda. Nous venons de commencer à travailler ensemble cette année, mais gagner ici est incroyable.

Q: C'était un peu confortable, un peu étroit lors du dépassement de Charles. C'est sous enquête. Je suis sûr que l’équipe vous l’a dit. Quel est votre point de vue à ce sujet?
MV: C’est une course difficile. Sinon, nous devons rester à la maison.

Q: Vous êtes donc vraiment à l'aise. Vos coudes sont sortis, vous avez pris la place et vous étiez à l'intérieur.
MV: Eh bien, je veux dire, si ces choses ne sont pas autorisées en course, alors quel est l’intérêt d’être en Formule Un.

Q: Eh bien, célébrons une magnifique promenade, bravo. Charles Leclerc Je pensais que votre première victoire était là; vous aussi, j'en suis sûr. Présentez-nous à travers votre point de vue. Départ parfait, course parfaite jusqu'aux dernières étapes.
Charles LECLERC: Oui, dans l’ensemble, j’ai pensé que la course était bonne. À la fin, j'ai eu un peu plus de dégradation que je ne le pensais, alors Max est revenu. Ensuite, je laisserai les commissaires décider de l’incident. Pour moi, c’était plutôt clair dans la voiture, je ne sais pas à quoi ça ressemble de l’extérieur. Nous verrons quelle est la décision.

Q: Vous n’avez pas l’impression que c’était un laissez-passer?
CL: Je ne sais pas. J'étais l'extérieur, tout comme les genoux avant. En fait, le tour précédent était complètement correct. Il a laissé un espace pour une largeur de voiture à la sortie du virage, mais il ne l’a pas fait dans l’autre tour. C'est dommage.

Q: Encore incroyable performance, félicitations. Valtteri, un couple de 21 ans qui exécute aujourd'hui une performance étonnante. Vous êtes le meilleur homme de Mercedes, la course a-t-elle été difficile?
Valtteri BOTTAS: Je pense que nous en avons tiré le meilleur parti. C’était un peu plus difficile que prévu, surtout avec la surchauffe du moteur, donc je ne pouvais pas vraiment courir correctement – je devais gérer toutes ces températures. C’est pourquoi la défense était difficile et offensive. Mais, oui, j'ai eu de bons points. C’était un de ces week-ends, mais c’est pas mal.

Q: Quelque chose que vous auriez pu faire mieux? Le départ était raisonnable, le rythme était raisonnable mais vous ne pouviez pas rester avec ces deux-là.
VB: Sur le pur rythme de la course, je ne pensais pas qu’il y avait peu de différence, mais une fois que nous avons dû commencer à gérer les températures, nous étions en train de baisser, alors…

CONFÉRENCE DE PRESSE

Q: Eh bien Max, beaucoup de félicitations. Une belle course de votre part, même si vous n’avez pas eu la tâche facile, revenant à la septième place au départ. Première question: comment cette victoire se compare-t-elle à celles précédentes?
MV: C’est encore un peu différent. Au début j'avais anti-décrochage. Donc, je suppose que nous avons réglé l’embrayage un peu trop agressif. Mais oui, à partir de là, je pense que mon premier relais était un peu limité avec mon écart-point après le premier tour – mais nous sommes restés assez longtemps à l'extérieur et, une fois que nous sommes revenus, nous avions un bon rythme au départ. Je pense que nous nous occupions un peu des pneus, mais que nous nous installions juste un à un. Ensuite, nous avons doublé les voitures devant nous. La voiture est vraiment devenue vivante.

Q: A quel moment de la course pensiez-vous que la victoire était gagnée?
MV: Dur à dire. Je pense qu'une fois passé Valtteri, avec le rythme que nous avions, je pourrais certainement essayer. Mais tu ne sais jamais. J'ai juste continué à pousser très fort – mais nous avons réussi à faire quelques tours, donc bien heureux, mais aussi à l'équipe. Je pense que tout le week-end, nous avons très bien travaillé et que les améliorations que nous avons achetées ont très bien fonctionné. Un grand merci à Red Bull Racing, à tous les garçons présents, mais également à Honda, car ce n’a pas été facile. dans le passé, mais aujourd’hui, c’était incroyable, je suis donc très heureux pour eux.

Q: Charles, la déception doit quand même être très fraîche pour vous. Pouvez-vous simplement nous donner votre opinion sur le week-end dans son ensemble et quels points positifs vous pouvez retirer de ce Grand Prix d'Autriche.
CL: Oui, le week-end a été positif. Quali était positif, mais je pense que nous avons raté quelque chose. Beaucoup de dégradation à nouveau au deuxième set. Donc oui, nous devons travailler là-dessus, mais globalement, un week-end positif.

Q: Et qu'en est-il de votre performance de votre voiture en conditions de course par rapport aux qualifications? Vous attendiez-vous un peu plus?
CL: Peut-être un peu. Je pense que ce à quoi nous ne nous attendions pas, c’est que Max a tenu aussi longtemps dans le premier relais, puis le deuxième relais a été plus difficile, car nous nous sommes opposés assez tôt au complexe Hard.

Q: Valtteri, vous fêtez vos 50 ansth départ pour Mercedes avec un autre podium. Excellent départ de toi. Est-ce que cela a jeté les bases de cette troisième place?
VB: Ouais, évidemment le départ était important parce que, je pense, attaquer toutes les voitures devant nous était assez difficile aujourd'hui avec les problèmes de surchauffe que nous avions, alors nous avons dû faire beaucoup de montées et de côte et nous ne pouvions vraiment pas utiliser les meilleurs modes moteur dans la course alors tout était en mode sans échec, juste en surchauffe. Nous avions l’impression que nous ne pouvions pas vraiment courir aujourd’hui, alors c’était bien d’avoir une bonne position au départ et en fait, dans les circonstances actuelles, je suis heureux d’avoir réussi à monter sur le podium et à obtenir quelques points contre Lewis

QUESTIONS DU SOL

Q: (Scott Mitchell – Autosport) Max et Charles, vous vous êtes évidemment mis côte à côte pendant deux tours consécutifs. Max, peux-tu juste nous expliquer en quoi l'attaque a été différente la deuxième fois, qu'est-ce que tu as fait différemment? Et Charles, pensez-vous que lorsque vous avez pris contact, vous auriez pu faire quelque chose vous-même pour éviter une collision?
MV: Je pense que le deuxième, j'ai freiné un peu plus loin dans le coin. Nous avons eu un petit contact bien sûr, à mi-sortie du virage, mais oui, de mon côté, je pense que c’est la course. Nous savons tous qu'il y a aussi une crête dans ce coin. Si vous vous trompez de crête – parce que nous sommes tous les deux un peu lisses – à un moment donné, vous manquez de place mais la course est dure, c’est mieux que de simplement se suivre et avoir une course ennuyeuse, n’est-ce pas?
CL: Oui, j'ai fait la même chose du premier au deuxième tour. La seule chose qui a changé, c'est au deuxième tour qu'il y a eu contact, puis j'ai dû m'écarter et j'ai perdu pas mal de temps là-bas.

Q: (Christian Menath – MotorsportMagazin.com) Charles, juste après, auriez-vous pu faire quelque chose pour éviter le contact, aller probablement un peu plus large et ensuite passer à la prochaine ligne droite un peu plus profond ou quelque chose comme ça?
CL: Comme je l’ai dit, j’ai fait exactement la même chose du premier au deuxième tour, je n’attendais donc aucun contact lors du deuxième tour. Oui, comme l'a dit Max, je pense qu'il a freiné un peu plus profondément. Je ne sais pas s’il l’a perdu ou non, mais alors il y a eu le contact. Je sentais que j'étais assez fort en traction, dès la première tentative, j'ai réussi à avoir une meilleure traction et j'ai gardé ma position. Sur le second, je n’ai pas pu le faire car j’étais en retard.

Q: (Luis Vasconcelos – Formula Press) Valtteri, vous avez mentionné les problèmes de surchauffe, mais il était clair que la voiture était également compromise sur le plan aérodynamique pour améliorer cette situation. L’équipe a-t-elle été surprise de voir que même avec toutes ces possibilités de refroidissement, il restait des problèmes de surchauffe?
VB: Les problèmes d'aujourd'hui étaient nettement plus importants que prévu. Nous savions que cela allait être difficile et que nous devions faire quelques montées et descentes, mais nous ne nous attendions pas à devoir faire autant. Nous ne pourrions pas utiliser de bons modes moteur, cela ferait une grosse différence. Et en plus de cela, il y avait les pertes aérodynamiques et nous étions complètement ouverts avec tout, donc des pertes assez importantes et aérodynamiques également, mais le plus gros problème était la puissance du moteur, l'ascenseur et la côte.

Q: (Luke Smith – Crash.net) Max, félicitations pour votre victoire, à quel point cela vous semble-t-il important pour le projet Red Bull Honda et je suppose que la confiance que Red Bull a démontrée dans le projet Honda loin?
MV: Oui, bien sûr, je pense que c'est très important pour nous et pour l'avenir, pour Honda également. Je suis simplement très heureux que cela se soit produit aujourd’hui. Cela nous donne également beaucoup de confiance aux garçons et peut-être que quelques doutes se dissipent à cause de cela, alors oui, c’est un sentiment incroyable en ce moment.

Q: (Frederic Ferret – L’Equipe) Max, avez-vous eu le temps de profiter de l’ambiance de l’armée orange? L'avez-vous entendu pendant la course ou à la fin?
MV: Je pensais que j'étais un peu trop occupé moi-même à conduire, mais je pouvais les voir monter, comme m'encourager. Je regardais un peu, à côté de la piste. Vous ne pouvez pas manquer l’orange mais bien sûr l’intra-tour, vous voyez tout le monde devenir fou alors oui, je ne sais pas, cela me donne beaucoup d’énergie positive pour un dimanche comme celui-ci, et bien sûr après J'ai commencé par être déçu, mais nous n'avons jamais abandonné et bien sûr, alors, revenir comme ça, c'est incroyable.

Q: (Peter Hlawiczka – F1News.cz) Valtteri, avez-vous déjà vu l'incident de Charles et Max? Et quelle est votre opinion, la pénaliseriez-vous ou s'agissait-il simplement d'un incident de course?
VB: Je n’ai rien vu de la course en dehors de ma propre course, donc je ne peux rien dire. Je n'ai rien vu.

Q: (Christian Nimmervoll – motorsport-total.com) Charles, avez-vous l'impression que celui-ci vous a été volé?
CL: Euh, eh bien je pense que dans l’ensemble, Red Bull a été très rapide aujourd’hui, très bon pour garder les pneus mieux que nous. Si je sens que le dépassement a été fait correctement? Je ne pense pas que le second était, mais je pense que de toute façon, la fin aurait probablement été la même, mais ce n’est tout simplement pas ainsi que vous dépasserez, je pense.

Q: (Livio Oricchio – GloboEsporte.com) Max, au tour 55, nous avons entendu «Je suis en panne de puissance, les gars» et vous avez soudain dépassé Valtteri. Qu'est-ce que ça veut dire?
MV: Ouais, la radio est toujours un peu en retard, donc c'est peut-être un ou deux tours plus tard, car j'ai eu une tentative de courir vers Valtteri et puis tout à coup, j'ai perdu de la puissance, j'ai donc dû faire quelques changements au volant, puis tout allait bien. encore.

Q: (Peter Vamosi – RacingLine.hu) Juan Pablo Montoya a déclaré hier qu'il souhaitait être un commissaire de course; Es-tu heureux avec cela?
MV: Je pense qu'il était un coureur très dur lui-même, donc je le soutiendrais certainement en tant que steward. Je pense qu'il serait mon compagnon.
CL: Je pense qu’il est toujours bon d’avoir des ex-pilotes comme stewards, comme mentionné lors de la conférence de presse de jeudi. Ouais, je crois qu’ils savent probablement ce que cela fait d’être dans la voiture et ce que c’est de pousser à la limite et quand on le veut ou pas, alors oui.
VB: Oui, je pense que c’est bien d’avoir le point de vue des conducteurs. C'était aussi un bon coureur alors…

Q: (Arjan Shouten – AD Sportworld) Max, sixième victoire de votre voiture; pouvez-vous comparer celui-ci aux cinq autres parce que c’est le premier avec un nouveau moteur, le drame au début. Est-ce que ça va mieux?
MV: Je pense que c'est toujours un sentiment différent, surtout quand on revient de P7 ou quoi que ce soit d'autre. Bien sûr, aussi le nouveau partenariat avec Honda. Pour le moment, je suis vraiment content pour eux en particulier.

Q: (Zsolt Godina – Favilag.hu) Charles, quelles sont vos attentes pour les prochaines courses en termes de performances des voitures et des pneus après ce week-end?
CL: Je m'attends toujours à ce que Mercedes soit très forte lors des prochaines courses. Il semble que Red Bull dispose également d’un très bon package, notamment en course, pour garder les pneus et les pousser, alors nous devons travailler. Je crois toujours que nous avons aussi fait un pas en avant, notamment en qualifications. Je ne pense pas que nous sommes encore au niveau de Mercedes, mais oui, j'espère que nous nous rapprochons.

Q: (Flavio Vanetti – La Corriera della Sera) Charles, rappelez-vous du choix des pneus tendres pour commencer. Était-ce le bon à votre avis ou non?
CL: Je pense que c’est parce que je savais que commencer sur un support n’aurait rien changé. Nous ne nous sommes pas arrêtés parce que mes softs étaient morts, mais nous nous sommes arrêtés parce que Valtteri s’est arrêté et nous avons dû nous protéger (nous-mêmes) de lui. Alors oui, j'aurais arrêté aussi sur le médium je pense, juste pour garder cette position.

Q: (Luis Vasconcelos – Formula Press) Max et Charles, était-ce le troisième endroit où vous pensiez pouvoir attaquer Charles et Charles, était-ce le seul endroit qui vous préoccupait et le surveillait?
MV: Cela dépend comment ça finit. S'il ferme complètement la porte en trois alors vous essayez de le faire sortir de trois en quatre, c’est ce que j’ai fait avec Seb, par exemple, cela dépend donc de la façon dont la voiture devant vous se défend.
CL: Oui, et pour moi, je pense qu'il y a deux endroits où vous doublez sur cette piste, soit les virages trois et quatre ou les dépassements surtout, alors je savais qu'il arrivait très très vite, donc en vérifiant, mais ces deux endroits, je savais que s'il en avait l'occasion ou s'il se rapprochait, je pense que c'est là qu'il aurait essayé.

Q: (Jukic Velimir Veljko – Autofocus) Monsieur Charles, vous êtes connu jusqu'à présent comme un pilote doux, gentil et poli. Après ce dépassement, adapteriez-vous votre style plus à la manière de Max, plus costaud, plus agressif?
CL: Quel dépassement? Je me suis fait doubler mais oui, je suis toujours comme ça. Je pense qu’en dehors de la voiture, je suis un peu différent de ce que je suis dans la voiture mais oui, c’est tout.

Prend fin

Championnat du monde FIA ​​de Formule 1

F1 Grand Prix d'AutricheSAISON 2019SportCircuit1SportFIA Championnat du Monde Formule 1CircuitSEASON 2019F1Grand Prix d'Autriche01Dimanche 30 juin 2019 – 21h16Dimanche 30 juin 2019 – 21h16

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*